Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

RoboCop est un film de science-fiction américain réalisé par José Padilha, sorti le 05 février 2014. C'est un remake du film RoboCop de Paul Verhoeven, sorti en 1987.

RoboCop (2014)

Synopsis

En 2028, la technologie robotique de l' OmniCorP, conglomérat militaro-industriel, est à la pointe du progrès. Non content de vendre des drones et autres robots militaires , comme le « E.D. 209 », lors de conflits, la société désire rentrer dans le marché de la sécurité publique mais les dirigeants sont hésitants à vouloir tester cette technologie sur le sol américain pour protéger les citoyens.

Alex Murphy est un père de famille aimant et un bon policier qui fait son possible pour éliminer le crime à Détroit, dans l'État du Michigan. Suite à l'explosion de son véhicule piégé, son corps est gravement mutilé et brûlé à 80 %. Murphy est cependant sauvé par OmniCorp et le Dr Dennett Norton, qui utilise son savoir scientifique pour le remettre sur pied : il est transformé en machine, un cyborg du nom de RoboCop spécialement programmé pour rétablir la justice grâce à des méthodes expéditives.

RoboCop (2014)
RoboCop (2014)
RoboCop (2014)
RoboCop (2014)
RoboCop (2014)

Mon avis

Beaucoup ont critiqué le fait de faire un remake de RoboCop, la nouvelle armure ou l’acteur principal… et bien ces critiques ne sont absolument pas fondées. En effet, José Padilha nous offre un remake digne de ce nom avec beaucoup de nouveautés avec une histoire certes ressemblante mais différente à la fois. C’est un film très intelligent qui se penche un peu plus sur le côté humain de la machine que du film original.

Il y a un certain nombre de clins d’œil au film de Verhoeven comme par exemple le thème musical, l’ED-209, la première armure noire et argentée et même l’armure de 1987 qui est montrée quelques secondes pour possibles version 2 de RoboCop (avant l’armure noire). Mais ce qui fait avant tout de ce film est bon remake, c’est que Padilha n’a pas copié le film original.

Les effets spéciaux sont énormes et très bien faits. Le film nous montre « l’intérieur » de RoboCop tant au sens propre qu’au sens figuré (et c’est très impressionnant). Le scénario, bien que sur un fond d’enquête criminelle, pose beaucoup de sujets d’éthiques (la place de l’armement, la politique, le contrôle sur l’homme…).

Bref, RoboCop version 2014 est un très bon film et je pense que même les puristes et fans du film de Verhoeven apprécieront ce film. Y aura-t-il une suite ? Je l’espère !

Scénario / Histoire : 5/5

Image / Effets spéciaux : 5/5

Bande sonore : 5/5

Acteurs / Personnages : 4/5

NOTE GLOBALE : 19/20

Fiche technique

Titre original et français : RoboCop
Réalisation : José Padilha
Scénario : Joshua Zetumer, d'après les personnages créés par Edward Neumeier et Michael Miner
Producteurs : Marc Abraham, Gary Barber, Roger Birnbaum et Eric Newman
Production : Strike Entertainment, avec la participation de Metro-Goldwyn-Mayer, Columbia Pictures et Revival 629
Direction artistique : David Scott
Décors : Martin Whist
Costumes : April Ferry
Photographie : Lula Carvalho
Montage : Daniel Rezende
Musique : Pedro Bromfman
Budget : 100 000 000 de dollars
Pays d'origine : États-Unis
Genre : science-fiction, policier
Durée : 117 minutes
Dates de sortie : France : 5 février 2014 États-Unis : 12 février 2014

Distribution

Joel Kinnaman (V. F. : Jean-Pierre Michaël) : Alex Murphy / RoboCop
Michael Keaton (V. F. : Bernard Lanneau) : Raymond Sellars
Gary Oldman (V. F. : Gabriel Le Doze) : Dr Dennett Norton
Samuel L. Jackson (V. F. : Thierry Desroses) : Pat Novak
Abbie Cornish (V. F. : Ingrid Donnadieu) : Clara Murphy
Jay Baruchel (V. F. : Donald Reignoux) : Tom Pope
Jackie Earle Haley (V. F. : Julien Kramer) : Rick Mattox
Michael K. Williams (V. F. : Frantz Confiac) : Jack Lewis
Marianne Jean-Baptiste (V. F. : Pascale Vital) : Karen Dean
Aimee Garcia : Jae Kim
Patrick Garrow : Antoine Vallon
K.C. Collins : Andre Daniels
Daniel Kash : John Lake
Douglas Urbanski : Le maire Durant
Maura Grierson (V. F. : Olivia Nicosia) : Kelly
Jennifer Ehle : Liz Kline

Autour du film

Avant que le choix de Joel Kinnaman ne soit acté pour le rôle de Robocop, plusieurs acteurs avaient été pressentis, parmi lesquels Michael Fassbender, Matthias Schoenaerts et Russell Crowe.

Le tournage a lieu à partir d'août 2012 au Pinewood Toronto Studios à Toronto au Canada. L'équipe se rend également dans d'autres villes de province de l'Ontario comme Hamilton, Scarborough, Mississauga, etc. Quelques scènes sont également tournées au Convention and Exhibition Centre de Vancouver.

Lors de la pré-production, le réalisateur a déclaré vivre un véritable enfer, selon un témoignage de son ami Fernando Meirelles : « Robocop est la pire expérience de sa vie. Sur dix idées qu’il a, neuf sont refusées. Quelle que soit sa volonté, il doit se battre pour l’obtenir ». Padilha lui aurait également confié qu'il ne voudra plus jamais revivre l'expérience de travailler avec un grand studio.

José Padilha a été clair sur l'orientation prise pour son Robocop : elle s'éloignera totalement de celle de Paul Verhoeven, réputée pour sa réflexion sur la sécurité paranoïaque d'un pays et son ultra-violence visuelle. Padhila s'interrogera, lui, sur la manière dont un être humain doit tenter de rester lui-même, face à sa nouvelle condition de machine.

Composé de différentes pièces assemblées, le costume de Robocop n'a pas été une mince affaire pour Joel Kinnaman. Non seulement il lui fallait plus d'une demi-heure pour réussir à enfiler la combinaison, mais cette dernière pesait plus d'une quinzaine de kilos, ce qui ne l'aidait pas dans ses mouvements.

L'une des différences entre le film original et le remake vient de la place prépondérante de l'épouse d'Alex Murphy dans le long-métrage de José Padilha. Alors que Clara Murphy n'apparaissait que sous forme de flashbacks en 1987, son rôle est plus développé et plus conséquent dans ce remake.

Commenter cet article

jonathan 30/04/2014 11:36

mais il y aura t'il une suite ?

Sebiwan67 30/04/2014 11:40

Il est vrai qu'une suite serait intéressante et j'aimerais beaucoup. Mais à l'heure actuelle, aucune info ne circule à ce sujet. Je ne manquerai pas de diffuser l'info sur mon blog.

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Archives

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog