Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #FORMULE 1


L’équipe Renault F1 Team a présenté sa dernière monoplace pour le Championnat 2009 sur le circuit Portimao au Portugal : La R29...


Une présentation plus évoluée, mais aussi plus économique pour l’équipe Renault F1 Team. C’est donc sur la pit lane, quelques minutes après l’écurie Williams F1 Team que la nouvelle arme du retour au premier plan du losange a été présentée. Nelson Piquet Jr fera les premiers tours de roue de la R29, alors que Fernando Alonso ne prendra les commandes de la monoplace que dans trois jours.



Comme annoncée depuis le mois de novembre, les couleurs ont été passablement revus avec l’arrivée du rouge Total à la place du bleu nuit. Le pétrolier français n’est toutefois pas présent de manière importante sur la monoplace, uniquement sur les flancs des ailerons avants et arrières mais également sur les rétroviseurs. Signifiant que l’apport en sponsoring n’a pas été plus important qu’avant, mais qu’une redéfinition des logos a été mise à jour.

Du côté du design, Renault F1 Team a opté pour un nez relevé très plat et surtout un concept de tunnel sous le nez, à la manière des Vaillantes 2003 de la célèbre bande dessinée. Malgré tout, la première impression donne une sensation de lourdeur à l’avant. Le centre de la voiture est orné d’un aileron de requin mais cecui-ci est creusé permettant l’écoulement de l’air sur l’aileron arrière. Les pontons eux, sont plus bombés et plus globuleux. La bouteille de coca semble moins resserrée car l’équipe a favorisé le cache des éléments des suspensions arrières.



Le système Kers de l’écurie a été quand à lui ajourné, l’équipe faisant partie des teams signataires pour la non utilisation du Kers en début de saison. Toutefois, la R29 a été conçue autour du système de récupération d’énergie. Du côté du moteur, Renault F1 Team a bénéficié de la clémence de la "FOTA/FIA" qui lui a permis de modifier son V8 et de le mettre à jour pour le Championnat 2009.



Les ambitions pour 2009 ? Reconquérir le titre pilote avec Fernando Alonso, d’où peut-être en filigrane l’apparition du drapeau espagnol sur la nouvelle monoplace. Notons également que le double Champion du Monde changera à nouveau de couleurs de casque : Celui-ci deviendra plus rouge...


 

Source : Fanatic F1

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Aliens vs. Predator : Requiem , également appelé sous l'acronymie AVPR, est un film de science-fiction et horreur américain réalisé par Colin et Greg Strause, sorti le 2 janvier 2008.


 

Site officiel : Aliens vs Predator : Requiem

 

Synopsis

 

2004. Peu après la destruction de la pyramide en Antarctique, le Predalien, créature hybride issue d'un embryon d'Alien dans le corps d'un Predator, sème le désordre dans le vaisseau des Predators. Mis hors d'état de fonctionner, ce dernier s'écrase dans la forêt de Gunnison, une petite ville du Colorado. Très vite, les embryons d'Aliens se trouvant à l'intérieur du vaisseau s'échappent et commencent à s'attaquer à la population. Cependant, un Predator, mourant, envoie un signal d'alerte sur sa planète natale. Un de ses congénères se rend alors sur Terre afin de stopper la menace non seulement représentée par les Aliens, mais aussi par le Predalien...


 

Mon avis

 

On se trouve ici avec une suite raisonnable du premier Alien vs Predator. L'idée du invasion des aliens dans la ville et avec pour sauveteur des humains, un prdator… c'est plutôt original. Ce film est bourré de références aux films Aliens et Predator. On s'approche plus de Predator 2 du fait que cela se passe en ville. Une très bonne réalisation et de bons effets spéciaux. C'est avec plaisir que l'on retrouve nos extraterrestres préférés !

 

Scénario / Histoire :

4/5

Image / Effets spéciaux :

4.5/5

Bande sonore :

3.5/5

Acteurs / Personnages :

3/5

NOTE GLOBALE :

15/20

 

Fiche technique

 

Titre original :

Aliens vs. Predator: Requiem

Réalisation :

Colin Strause et Greg Strause

Scénario :

Shane Salerno

Musique :

Brian Tyler

Décors :

Andrew Neskoromny

Costumes :

Angus Strathie

Photographie :

Daniel Pearl

Montage :

Dan Zimmerman

Producteurs :

Robbie Brenner, John Davis, David Giler, Walter Hill et Paul Deason

Production :

20th Century Fox et Davis Entertainment

Budget :

40 millions de dollar US

Genre :

Science-fiction, Film d'horreur

Pays d'origine :

 États-Unis

Durée :

1h34

Sortie :

États-Unis : 25 décembre 2007 France : 2 janvier 2008

 

Distribution

 

Steven Pasquale (V.F :Damien Boisseau) :

Dallas Howard

John Ortiz (V.F :Joël Zaffarano) :

le Shériff Eddie Morales

Johnny Lewis :

Ricky Howard

Reiko Aylesworth (V.F :Danièle Douet)  :

Kelly O'Brien

Kristen Hager :

Jesse

David Paetkau (V.F :Emmanuel Garijo) :

Dale

David Hornsby (V.F :Daniel Lafourcade) :

Drew

Ariel Gade :

Molly O'Brien

Robert Joy :

le Colonel Stevens

 

Autour du film

 

Dans la scène finale du film, l'arme du Predator défunt est confiée à une personne nommée Mme Yutani. Il s'agit probablement de la fondatrice et PDG de la société Yutani, rivale de la société Weyland (déjà vue dans Alien vs Predator). On peut supposer que cette technologie va fournir une aide à la recherche scientifique et accélérer l'expansion vers l'espace des humains. Dans le futur, ces deux sociétés fusionnent pour former la corporation « Weyland-Yutani », qui tire les ficelles dans les films et jeux Alien.

 

Les frères Strause, réalisateurs du film, ont laissés entendre qu'ils projetaient un éventuel AVP3 ; celui-ci se déroulerait dans l'espace, donc peut-être à l'époque des films Alien.

 

L'action du film se déroule dans la ville de Gunnison située dans les montagnes du Colorado. Si la ville existe réellement, le tournage s'est quand même déroulé à Vancouver pour des raisons pratiques.

 

Une nouvelle créature, encore jamais vue au cinéma, fait son apparition dans le film : le Prédalien. Son apparence a été le sujet de nombreuses interrogations chez les fans, et la sécurité a été renforcée autour de sa conception afin de ne laisser filtrer aucune information. Contrairement à ce que pourrait laisser croire son nom, le Predalien n'est pas réellement un hybride entre les deux espèces, mais un Alien incubé dans un Predator et qui a intégré certaines caractéristiques physiques du corps au sein duquel il s'est développé. Le Predalien est à 80% Alien et à 20% Predator. Il possède l'exosquelette de l'Alien, son sang acide, sa queue de scorpion et sa mâchoire extensible. De son hôte Predator, la créature a hérité les mandibules griffues qui entourent sa bouche et une version "Alien" de ses dreadlocks.

 

L'histoire d'Aliens vs. Predator - Requiem se situe après celle de Predator et Predator 2 et avant celle d'Alien, le huitième passager : "Pour les fans les plus assidus, nous avons inséré plusieurs clins d'oeil qui expliquent comment les choses évoluent jusqu'au premier film de la série Alien", explique Colin Strause.

 

La passion des frères Strause pour les films Alien les a poussés à demander à la Twentieth Century Fox de remasteriser numériquement les enregistrements originaux des sons et cris des créatures du film de James Cameron afin de les utiliser dans leur film.

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #HUMOUR

Durée 6'07

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #STARGATE


Episode 6 - Le Premier commandement

 

Titre original : "First Commandment" (N° 6)

 

Partant à la recherche de l'équipe SG-9 mystérieusement disparue, O'Neill découvre son capitaine régnant en tyran sur la planète...


 

Réalisé par :          Harry Winer

Ecrit par :             Robert C. Cooper

 

Acteurs : D. Neil Mark (Frakes), Roger R. Cross (Lt. Connor)

 

Episode 7 - Double

 

Titre original : "Cold Lazarus" (N° 7)

 

Sur la planète P3 X 562, une créature mystérieuse neutralise le colonel O'Neill et se substitue à lui dans l'équipage...


 

Réalisé par :          Kenneth J. Girotti

Ecrit par :             Jeffrey F. King

 

Acteurs : Harley Jane Kozak (Sara O'Neill)

 

Episode 8 - Les Nox

 

Titre original : "Nox" (N° 8)

 

Prise au piège dans la lutte entre les peuples Fenri et les Goa'uld, l'équipe SG-1 découvre une nouvelle façon de résoudre ce type de conflits...


 

Réalisé par :          Charles Correll

Ecrit par :             Hart Hanson

 

Acteurs : Gary Jones (Sgt. Walter Davis), Armin Shimerman (Anteaus), Peter Williams (Apophis), Frida Betrani (Lya), Ray Xifo

 

Episode 9 - Les Désignés

 

Titre original : "Brief Candle" (N° 9)

 

A la suite d'un contact intime avec Kinthia, une habitante de la planète Argos, O'Neill se met à vieillir de dix années par jour....


 

Réalisé par :          Mario Azzopardi

Ecrit par :             Katharyn Michaelian Powers

 

Acteurs : Bobbie Phillips (Kynthia)

 

Episode 10 - Le Marteau de Thor

 

Titre original : "Thor's Hammer" (N° 10)

 

O'Neill et Teal'c, prisonniers d'un labyrinthe souterrain, doivent affronter Unas, une créature Goa'uld qui hante les lieux...


 

Réalisé par :          Brad Turner

Ecrit par :             Katharyn Michaelian Powers

 

Acteurs : James Earl Jones (Unas), Tamsin Kelsey (Gairwyn), Galyn Görg (Kendra)

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Soyez sympas, rembobinez (Be Kind Rewind) est un film américain réalisé par Michel Gondry et sorti le 5 mars 2008.



Site officiel : Soyez sympa, rembobinez

 

Synopsis

 

À Passaic dans le New Jersey, Mike est l'employé de Be Kind Rewind, le vidéo-club de Mr. Fletcher, son père adoptif. Alors que Mr. Fletcher est parti quelques jours étudier les méthodes de la concurrence, la totalité des cassettes VHS de la boutique est effacée par Jerry, un ami de Mike, qui a été magnétisé en tentant de saboter une centrale électrique. Pour sauver le vidéo-club de la faillite et satisfaire la demande des plus fidèles clients, les deux hommes décident de réaliser eux-même les remakes des films effacés.


 

Mon avis

 

Un film délirant où l'on retrouve des personnages amoureux du cinéma qui essayent de sauver un vidéoclub du désastre. Mos Def et Jack Black forme un beau duo très efficace dans ce film. Le scénario est original et il nous transporte dans cet univers du cinéma dit "suédé". Encore bravo à Michel Gondry.

 

Scénario / Histoire :

3.5/5

Image / Effets spéciaux :

3.5/5

Bande sonore :

3/5

Acteurs / Personnages :

4/5

NOTE GLOBALE :

14/20

 

Fiche technique

 

Titre :

Soyez sympas, rembobinez

Titre original :

Be Kind Rewind

Réalisation :

Michel Gondry

Scénario :

Michel Gondry

Producteur :

Georges Bermann

Production :

Focus Features et Partizan

Photographie :

Ellen Kuras

Musique :

Jean-Michel Bernard

Montage :

Jeff Buchanan

Décors :

Dan Leigh et Ron Von Blomberg

Genre :

Comédie

Pays : 

Etats-Unis

Durée :

1h34

Dates de sortie :

États-Unis : 22 février 2008 

France : 5 mars 2008

 

Distribution

 

Jack Black :

Jerry Gerber

Mos Def :

Mike

Danny Glover :

Elroy Fletcher

Mia Farrow :

Miss Falewicz

Melonie Diaz :

Alma

Sigourney Weaver :

Madame Lawson

Irv Gooch :

Wilson

Chandler Parker :

Craig

Arjay Smith :

Manny

Quinton Aaron :

Q

Gio Perez :

Randy

Basia Rosas :

Andrea

Kid Creole :

l'employé de West Coast Video

Sacha Bourdo :

un figurant ; un homme dans la queue

 

Autour du film

 

Le verbe suéder vient du nom de la Suède, dont Jerry et Mike prétendent que les films proviennent, ce qui leur permet d'expliquer le délai d'approvisionnement des cassettes et leur prix élevé.

 

Michel Gondry a "suédé" lui-même la bande-annonce de son film.

 

Un concours de films suédés a été lancé par Michel Gondry sur le site de partage de vidéos Dailymotion. Les 3 vidéos gagnantes, les versions "suédées" de Tron, Pulp Fiction (en pâte à modeler) et King Kong, sont présentes sur le DVD du film.

 

Le film a été présenté le 20 janvier 2008 au Festival du film de Sundance.

 

Au début du film, dans le vidéo-club, on peut apercevoir à la télévision un clip vidéo du groupe français Oui-Oui, dont Michel Gondry était le batteur.

 

Le slogan "Be Kind, Rewind", célèbre dans les vidéoclubs américains, demande aux usagers de rembobiner la cassette vidéo avant de la rapporter.

 

Parmis les nombreux remake de films réalisés par Jack Black et Mos Def, on notera principalement : 2001 : l'odyssée de l'espace, Rocky, S.O.S. Fantômes, When We Were Kings, Robocop, Boyz'n the Hood, la loi de la rue, Le Roi Lion et Rush Hour 2.

 

Le tournage de Be Kind Rewind a eu lieu à Passaic, une petite ville complètement inconnue du New Jersey, à 13 kilomètres de Manhattan. Michel Gondry a choisi de quitter New York pour une ville moins importante, afin de fuir le caractère des habitants des grandes villes, souvent contrariés par les caméras !

 

Afin de trouver des figurants "réalistes", n'ayant jamais été en contact avec le monde du cinéma, Michel Gondry a choisi de recruter ses figurants directement sur le lieu du tournage. Ces acteurs amateurs, qui étaient un peu plus de 300, ont ensuite travaillé des scènes dansées dans une petite salle de bal louée pour l'occasion. Rapidement, certaines personnes se sont imposées comme des leaders, et ont obtenus des petits rôles dans le film.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Archives

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog