Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #FORMULE 1

Grille de départ:

 

Pos

No

Pilote

Equipe

Q1

Q2

Q3 

1

21

Giancarlo Fisichella

Force India-Mercedes

1:45.102

1:44.667

1:46.308

2

9

Jarno Trulli

Toyota

1:45.140

1:44.503

1:46.395

3

6

Nick Heidfeld

BMW Sauber

1:45.566

1:44.709

1:46.500

4

23

Rubens Barrichello

Brawn-Mercedes

1:45.237

1:44.834

1:46.513

5

5

Robert Kubica

BMW Sauber

1:45.655

1:44.557

1:46.586

6

4

Kimi Raïkkönen

Ferrari

1:45.579

1:44.953

1:46.633

7

10

Timo Glock

Toyota

1:45.450

1:44.877

1:46.677

8

15

Sebastian Vettel

RBR-Renault

1:45.372

1:44.592

1:46.761

9

14

Mark Webber

RBR-Renault

1:45.350

1:44.924

1:46.788

10

16

Nico Rosberg

Williams-Toyota

1:45.486

1:45.047

1:47.362

11

20

Adrian Sutil

Force India-Mercedes

1:45.239

1:45.119

 

12

1

Lewis Hamilton

McLaren-Mercedes

1:45.767

1:45.122

 

13

7

Fernando Alonso

Renault

1:45.707

1:45.136

 

14

22

Jenson Button

Brawn-Mercedes

1:45.761

1:45.251

 

15

2

Heikki Kovalainen

McLaren-Mercedes

1:45.705

1:45.259

 

16

12

Sebastien Buemi

STR-Ferrari

1:45.951

 

 

17

11

Jaime Alguersuari

STR-Ferrari

1:46.032

 

 

18

17

Kazuki Nakajima

Williams-Toyota

1:46.307

 

 

19

8

Romain Grosjean

Renault

1:46.359

 

 

20

3

Luca Badoer

Ferrari

1:46.957

 

 

 

Temps forts de la course:

Les feux rouges s’allument et s’éteignent simultanément. Les moteurs rugissent. C’est parti pour 44 tours. Le départ est lancé ! Fisichella doit réussir son départ s’il veut avoir une chance de faire un podium. Très bon départ de Fisichella. Raikkonen prend un bon départ mais part tout droit. Il revient et déboîte Kubica ! C’est impressionnant, on ne sait pas trop ce qui se passe.



Gros carambolage ! Button aux coudes à coudes avec Kovalainen et se fait toucher par Grosjean. Il part droit dans le mur et envoie avec lui Hamilton, Button et Alguersuari. Button et Hamilton font grises mines. Le départ était impressionnant. Ca se touche de tous les côtés. Barrichello a raté son départ. Il est resté sur place. Hamilton était pris en sandwich avec Nakajima également.

Safety car

Raikkonen a une chance inespérée. Beaucoup de voitures ont été touché. Sutil, Barrichello et Trulli ont été touché et ont du faire un tour dans les stands.

Abandon de Button, Grosjean, Hamilton et Alguersuari.



La safety car sort dans ce tour. Raikkonen devrait passer facilement Fisichella. Il a le KERS et viendra à bout de l’italien. Il va sans doute attendre le Raidillon. Ca y est c’est chose faite pour Raikkonen. Il mène son grand prix c’est lui le maître de Spa. Barrichello passe Trulli. Il revient sur Badoer.

Raikkonen est très rapide ! 1 :49.555

Vettel s’active. Il est 7e. La course n’est pas prête de s’arrêter là ! Kubica en difficulté avec les pneus tendres. Barrichello dépasse Badoer sans souci.

Barrichello continue après un départ raté. Il revient sur Nakajima devant les yeux désespérés de son coéquipier Jenson Button.

Raikkonen meilleur tour 1 :47.749

Fisichella est toujours 2e et tient la cadence de Raikkonen. Il tourne dans les mêmes temps au tour. Dans le Raidillon, Barrichello passe Nakajima.



Button s’inquiète. C’est peut être un tournant du championnat. Webber est actuellement 5e et peut avoir une chance pour le titre. En tous cas, ce sera donc la première fois de la saison que Button ne marquera pas de points.

10 tours couverts

Barrichello remonte lentement mais sûrement. Il est 12e. On se prépare chez Toyota. Glock perd énormément de temps. Il est le plus lent des 5 premiers. Toyota qui pensait jouer la victoire a raté sa chance.

Rien n’est joué encore dans ce GP !

Kubica au stand. Glock également. Petit arrêt pour le polonais. Il repart devant Kovalainen. Glock a eu un petit souci durant le pit stop. L’essence ne coulait dans le tuyau. Il perd beaucoup de temps et repart devant Nakajima. Il a chaussé les pneus tendres.

Fisichella tient la cadence. Heidfeld meilleur tour. 1 :47.738.

Rapide pour Ferrari. Fisichella aussi. Il repart derrière le finlandais. Webber et Heidfeld aussi sont au box ! L’accrochage était imminent. Webber a poussé Heidfeld. Il a dû freiner pour le laisser passer. C’est pourquoi, il a rendu sa position dans le virage suivant la sortie des stands.

Vettel est en tête, il est très rapide. Webber en difficulté ! Barrichello lui fait l’extérieur et passe. Sutil revient sur l’australien. Il semble avoir un problème ? Que se passe-t-il ? Il est arrêté ! Vettel meilleur temps :1 :47.646.

Investigation sur la voiture de Webber et Heidfeld. Pénalité pour l’australien. Drive Through. Sutil essaye de le passer.

Vettel au stand !

Un grand prix qui est très ouvert !

Rosberg et Alonso n’ont pas encore ravitaillé. Fisichella tient la cadence. Il est un peu plus rapide que Raikkonen. Il peut tenter de jouer la victoire. Alonso et Rosberg sont aussi en train de jouer un podium.

Rosberg s’arrête. Webber effectue sa pénalité. Nakajima est en chasse derrière Webber. Décidément ce n’est pas son jour.

Fisichella revient copieusement sur Raikkonen. Il est à moins d’une seconde maintenant. Il a un coup à jouer. A savoir qu’à la prochaine course, ces deux hommes seront des coéquipiers sur le circuit de Monza. Fisichella au volant d’une Ferrari, ça va donner !

Alonso est 3e et tient la cadence même s’il n’a pas encore ravitaillé.

Mi Course

Trulli dans les stands. Les Toyota n’ont vraiment pas eu de chance sur ce coup là. Trulli a aussi connu un problème avec le ravitailleur ! Alonso veut tenter aussi la gagne ! Le nom du vainqueur de la course est encore totalement inconnu. Alonso devrait s’arrêter au 24e tour. Buemi s’arrête. Il était 7e le pilote suisse. Glock revient sur Rosberg. Ils se battent pour la 11e position.

Fisichella et Raikkonen sont également sur la même stratégie ! Chez Ferrari on s’inquiète ! On a demandé au finlandais de gagner un dixième au tour sur l’italien mais ce n’est pas ce qu’il fait ! Il perd 3 dixièmes dans ce tour ! Fisichella sent la gagne et se débat !

Sutil part à la faute, il sort large mais reprend la piste. Il est 10e. Abandon de Trulli. Il est déçu. Il aurait pu gagner et tout est allé de travers.

Fisichella comble son écart. Son ingénieur lui demande d’être plus rapide d’un dixième au tour !

Alonso s’arrête, il fera deux arrêts. Il aura un relais très rapide avec les pneus tendres. Il faut faire vite mais c’est trop lent ! Il y a un problème avec la roue ! Elle ne peut pas se fixer. Elle n’est pas droite. Chez Renault, on est dépité. C’est fini pour Alonso. Il a perdu la course, le podium, les points. L’équipe est fatiguée et dépitée. Deux jours de repos uniquement puisque la dernière course a eu lieue il y a une semaine. Lors du départ, il a pris un coup avec l’aileron de Sutil. La roue a été légèrement voilée. Aucune erreur humaine. Alonso devra tout donner pour revenir.

Alonso repart 14e et avant dernier. C’est fini pour Fernando Alonso. Sa roue est morte, il est obligé de rentrer et d’abandonner. Les deux Renault sont éliminées. Il ne faut pas qu’il perde sa roue sur la piste comme à Budapest ! C’est fini.

6 abandons pour le moment : Alonso, Trulli, Button, Grosjean, Hamilton et Alguersuari.

Barrichello rentre au stand. Il ressort, il est 11e. Nakajima aussi s’arrête. Vettel revient sur Kubica.

Kubica s’arrête. On est prêt chez Ferrari. Raikkonen s’arrête et Fisichella aussi. Il repart roue dans roue. Heidfeld et Glock aussi rentrent au stand. Vettel est seul devant. Rosberg s’arrête. Il était 7e.

Moins de 10 tours

Rosberg repart en 9e position juste derrière Barrichello. Fisichella revient sur Raikkonen avec ses pneus durs. Fisichella met la pression à Raikkonen ! C’est beau.

Heidfeld réalise le meilleur temps 1 :47.371. Webber est au stand. 3e arrêt pour l’australien après sa pénalité. Rosberg rentre dans les points. Vettel rentre ! Il met les pneus tendres. Kubica passe la ligne mais c’est bon pour Vettel, il récupère la 3e place.

La course n’est pas encore terminée. Tout est jouable.

Vettel meilleur tour : 1 :47.331

Jolie bagarre entre Sutil et Glock. Le pilote Force India tente un dépassement. C’était chaud entre les deux hommes.

Vettel ne baisse pas les bras non plus ! Il est revenu à 5 secondes de Raikkonen ! Il est 3e et a un coup à jouer à moins de 5 tours.

Fisichella réalise une course remarquable avec sa modeste monoplace. Vettel est un chasseur né. Il revient comme un boulet de canon sur les deux hommes de tête. Fisichella va tout faire pour passer Raikkonen. Il aimerait remporter le circuit de Spa mais devant le maître des lieux, ça risque d’être difficile. Ca fume derrière la voiture de Barrichello. Une fuite, il continue. Il était en lutte avec Kovalainen pour la 6e position. Il ralentit. Il est contraint à l’abandon. Cela fait les affaires de Button. Il a deux tours à tenir. Il pourrait être pénalisé car sa conduite est dangereuse. Rosberg derrière lui devrait le passer. Ca fume de plus en plus derrière la monoplace de Barrichello.



Il reste un tour pour les leaders !

Cela semble être une fuite d’huile selon les télémesures de l’équipe Brawn.

Pour les leaders la course touche à sa fin. Raikkonen passe la ligne d’arrivée en leader ! Il remporte sa première victoire depuis le GP d’Espagne 2008 ! Giancarlo Fisichella empoche les points de la deuxième place et monte sur le podium. Sebastian Vettel sauve les meubles en retrouvant le chemin du podium. Barrichello est parvenu à terminer la course.

 


 

Arrivée:

 

Pos

Pilote

Temps

Arrêts (tours)

1

K. Räikkönen

1:23:50:995

2 arrêts (14,31)

2

G. Fisichella

à 00:00:939

2 arrêts (14,31)

3

S. Vettel

à 00:03:875

2 arrêts (16,35)

4

R. Kubica

à 00:09:966

2 arrêts (12,30)

5

N. Heidfeld

à 00:11:276

2 arrêts (14,32)

6

H. Kovalainen

à 00:27:000

1 arrêt (26)

7

R. Barrichello

à 00:35:461

2 arrêts (1,27)

8

N. Rosberg

à 00:36:208

2 arrêts (18,33)

9

M. Webber

à 00:36:959

3 arrêts (14,18,34)

10

T. Glock

à 00:41:490

2 arrêts (12,32)

11

A. Sutil

à 00:42:636

2 arrêts (1,26)

12

S. Buemi

à 00:46:106

2 arrêts (21,30)

13

K. Nakajima

à 00:54:241

1 arrêt (28)

14

L. Badoer

à 01:42:177

1 arrêt (24)

 

Abandons et disqualifications:

 

Pilotes

Equipe

Tour (pos.)

Cause

R.Grosjean

Renault

Tour 1 (17e)

Accident

J.Alguersuari

Toro Rosso

Tour 1 (19e)

Accident

L.Hamilton

McLaren

Tour 1 (18e)

Accident

J.Button

Brawn GP

Tour 1 (16e)

Accident

J.Trulli

Toyota

Tour 21 (16e)

Mécanique

F.Alonso

Renault

Tour 26 (14e)

Mécanique

 

Meilleur tour en course :

 

Sebastian Vettel (Red Bull) en 1'47"263 au 38ème tour.

 




 

PROCHAIN GRAND PRIX :

Italie le 13 septembre 2009

A Monza - Départ à 14h00

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Numéro 9 est un film américain réalisé par Shane Acker sortie le 19 août 2009. Il est produit par Tim Burton et Timur Bekmambetov. Il est basé sur un court métrage nominé aux Oscars de Acker du même nom.

 

 

Synopsis

 

Dans un futur proche un vieux savant crée une machine nommée le Cerveau dotée d'une intelligence invraisemblable ayant la capacité de créer elle même de très puissantes machines de guerres au service de l'humanité. Mais très vite celles-ci se révoltent contre les humains et déclenchent une guerre apocalyptique qui dévaste l'humanité entière. Cependant le savant qui est à l'origine de cette guerre crée avant de mourir 9 petites poupées en donnant à chacunes d'elles des morceaux de son âme dans l'espoir qu'elles arriveraient à sauver l'humanité...

 

 

 

 

 

 

 


 

Mon avis

 

Un super film d'animation qui nous montre une certaine réalité d'un éventuel futur. Les poupées sont attachantes et très bien réalisées. On peut remarquer tous les détails de leurs émotions même s'il ne s'agit que de poupées de chiffon. On accroche tout de suite au film. Action, humour, émotions sont au rendez-vous. Numéro 9 un vrai petit bijou qui n'a absolument rien a envier aux réalisation Pixar… Avec une intrigue un peu inspiré de Matrix (la guerre homme-machine, la domination des machines…) ce film nous offre un mélange subtil de science-fiction et de poésie.

 

Scénario / Histoire :

4/5

Image / Effets spéciaux :

5/5

Bande sonore :

4/5

Acteurs / Personnages :

4/5

NOTE GLOBALE :

17/20

 

Fiche technique

 

Titre :

Numéro 9

Titre original :

9

Réalisation :

Shane Acker

Scénario :

Pamela Pettler, Ben Gluck, Shane Acker

Producteurs :

Tim Burton, Timur Bekmambetov, Jim Lemley, Jinko Gotoh, Dana Ginsburg, Marci Levine, Mary Clayton

Production :

Focus Features

Musique :

Danny Elfman

Monteur :

Nick Kenway

Décors :

Robert J. St. Pierre et Kevin R. Adams

Animation :

Joe Ksander

Pays :

Etats-Unis

Durée :

1h20

Dates de sortie :

France : 19 août 2009 

États-Unis : 9 septembre 2009

 

Voix originales

 

Elijah Wood :

numéro 9

John C. Reilly :

numéro 5

Jennifer Connelly :

numéro 7

Crispin Glover :

numéro 6

Martin Landau :

numéro 2

Christopher Plummer :

numéro 1

Fred Tatasciore :

numéro 8

Helen Wilson :

Annonceur à la radio

 

Autour du film

 

Numéro 9 est inspiré d'un court métrage déjà réalisé par Shane Acker. Il imagina le personnage de 9 dès la fin des années 90 alors qu'il était étudiant en architecture à UCLA avant d'entamer une formation d'animateur. Après près de 5 ans de travail, il livra finalement un court métrage de 11 minutes en guise de film de fin d'étude. Rapidement remarqué, il fut même cité aux Oscars en 2006 après avoir remporté la médaille d'or des Oscars étudiants.

 

Pendant qu'il peaufinait son court métrage, Shane Acker travailla six mois en Nouvelle-Zélande sur le tournage du Seigneur des anneaux : le retour du roi de Peter Jackson où il travaillait en tant qu'animateur. On ne s'étonne ainsi pas qu'il ait choisi Elijah Wood (Frodon) pour prêter sa voix à Numéro 9.

 

Impressionné par le court-métrage, Tim Burton (Sleepy Hollow, Charlie et la chocolaterie) décida de s'impliquer dans le film en tant que producteur. "Le court métrage de Shane fait partie des plus beaux que j'ai jamais vus," explique-t-il. "L'univers qu'il a créé avec d'infinis détails me touche profondément sur un plan visuel et émotionnel." Ce n'est donc pas anodin si on trouve dans l'équipe de Numéro 9 la scénariste Pamela Pettler (Les Noces funèbres ) et surtout Danny Elfman, compositeur attitré de Burton.

 

Avant d'être numérisés, tous les personnages ont d'abord été dessinés à la main et façonnés en argile.

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #LE SAVIEZ-VOUS

15 - 30 - 40 - avantage...
On n'a rarement vu si étrange comme système de comptage...
Pourquoi pas 1 - 2 - 3 - 4 ... jeu ?
En fait, le tennis est le descendant d'un ancien jeu de balle : le jeu de paume (qui se jouait sans raquette, directement avec la main, comme son nom l'indique).
Les 2 joueurs, de chaque côté du filet se renvoyaient la balle et le décompte des points se faisait logiquement (1,2,3,...)
Une version de jeu de paume s'est alors dévelopée, dans laquelle on associait au comptage classique une notion de gain de terrain.
Ainsi, quand un joueur gagnait un point, il avançait de 15 pieds depuis le fond du terrain.
Si le même joueur gagnait un autre point, il avançait à nouveau de 15 pieds.
Encore un point, et il se retrouvait au filet, 10 pieds en avant. Ce qui lui donnait ''l'avantage''.
15 pieds, 30 pieds, 40 pieds, avantage !


Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #PHRASES CULTES


Axel : Billy ! Billy ! Tu sais que tu n'as pas à avoir honte si ta queue devient raide ? Ben c'est une queue c'est fait pour bander ! Si ces dames se fatiguent c'est pour arriver à ça ! Sa queue aussi devient raide mais jamais il le dira parce que c'est ton chef ! Les chefs ça doit avoir la queue molle ! J'ai de la chance moi j'suis pas de service alors j'peux l'avoir raide !

 

Le Flic de Beverly Hills – Martin Brest (1984)


Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #FORMULE 1

Le circuit de Spa-Francorchamps accueillera le F1 circus pour la douzième manche de la saison. Après une course caniculaire à Valence, les pilotes vont pouvoir souffler sous la brise belge. Une semaine après sa victoire et sa dédicace à Felipe Massa, Rubens Barrichello prendra la piste en Belgique plus motivé que jamais. Les Mclaren tenteront de confirmer leur bonne forme tout comme Ferrari. Brawn GP devrait continuer de creuser l’écart sur Red Bull Racing, arrivée bredouille à Spa.

Spa-Francorchamps est connu pour son histoire et sa longévité en formule 1. Entre les affaires financières et autres déboires, le circuit a réussit à conserver l’évènement. Il y a eu certes quelques manqués mais Spa ne pouvait pas rester orpheline de la catégorie reine.

Le Circuit de Spa-Francorchamps détient bon nombre d'anecdotes depuis le début des années 1920. Imaginé par des aristocrates liégeois dans un triangle magique entre Francorchamps, Malmedy et Stavelot, le tracé ardennais a puisé une force de caractère qui a défié le temps. Le Raidillon - Eau Rouge est célèbre dans le monde entier, adulé par tous les pilotes. Le défi de tout pilote a toujours été de négocier cet enchaînement à fond. Ce circuit, très rapide et vallonné, s’est toujours adapté aux exigences de la FIA en terme de sécurité. Nombre de pilotes et de supporters apprécient le circuit. Les courses y sont rarement ennuyeuses et beaucoup disent qu'il est le circuit le plus spectaculaire de chaque catégorie. A l’occasion du Grand Prix de Belgique, la Formule 1 vit toujours des moments d’émotions intenses. Avec une longueur de plus de 7 km, les pilotes n’auront que 44 tours sur le circuit belge a effectué. A noter que cette piste compte 21 virages en tout et que le secteur 3 est en général le plus rapide.

Généralement à Spa, la météo ne s’y prête pas trop. En effet, la Belgique n’est pas réputée pour son soleil radieux et ses températures caniculaires. Les pilotes vont donc subir un coup hydrocution en passant de la chaleur espagnol à la pluie belge. Vendredi sera la journée la plus froide du week-end. Entre 14 et 20°C, des averses pourraient bouleverser les essais. Les pilotes auront donc du mal à préparer la voiture pour les qualifications et la course puisque la météo de Samedi semble plus clémente. Il fera plus doux, puisque les températures ne dépasseront pas les 17°C mais les nuages ne seront pas présents et le soleil serait de la partie. Dimanche en course, le soleil sera toujours présent mais il ne sera pas très chaud. Une petite laine sera donc nécessaire aux abords du circuit. La pluie ne devrait pas faire son apparition mais en Belgique, le temps est souvent très aléatoire donc rien n’est impossible.

L’an passé, souvenez-vous. La course avait été très controversée. L’auteur de la victoire fut finalement Felipe Massa sur tapis vert. La bagarre entre Lewis Hamilton et Kimi Raikkonen, qui ressemblait plus à du gros n’importe quoi qu’autre chose, a fini par sanctionner les deux hommes. Raikkonen et Hamilton se doublaient continuellement sur une piste humide. Massa, troisième regardait d’un œil avisé la lutte pour la victoire. La pluie a fait son apparition plus fortement et le but était d’assurer les points. Pour les deux champions du monde ce ne fut pas le cas. Acharnés, ils se sont livrés une bataille qui n’avait plus ni queue ni tête. Raikkonen a tout perdu, il termine sa course dans le mur. Hamilton passe la ligne en vainqueur mais les commissaires ont analysé ses dépassements. Il avait fraudé. Il reçoit une pénalité de 35 secondes. Felipe Massa termine donc vainqueur. Malheureusement, cette année, il ne pourra pas défendre cette victoire offerte par Hamilton. Il sera encore chez lui pour entamer une longue période de convalescence suite à son terrible accident en Hongrie, le 25 juillet dernier. Mais Hamilton et Raikkonen seront là tous deux et tenteront le diable pour monter sur le podium pour la troisième fois consécutive. A Valence, l’émotion était à son comble. Après une course sans réel suspense, Rubens Barrichello renoue avec le succès. En sortant de sa voiture, il tend son casque vers la caméra et offre sa victoire à son ami Felipe Massa. Un geste sportif et amical sans pareil. La course n’a pourtant pas été surprenante. Hamilton parti en pole position perd le contrôle de sa course dans les stands après un malentendu entre mécaniciens et ingénieurs. Un fait de course dit il. Sans cela, il aurait certainement eu du mal à conserver sa position avec un Rubinho déchaîné à ses trousses. Un homme tenait la cadence infernale de ses deux hommes, Raikkonen. Troisième avec la F60. Du côté des leaders rien ne va plus. Button termine la course à la 7e position seulement. Médiocre résultat mais bien mieux que ses rivaux au titre. Vettel abandonne, moteur cassé et Webber est aux portes des points, il est 9e. Un week-end noir pour Red Bull qui arrive en Belgique bredouille.
Décidément, rien n’est terminé cette saison et le sacre de Button n’est pas encore remporté. En effet, le deuxième du championnat, Barrichello, son coéquipier, a pris une bonne charge d’adrénaline en remportant majestueusement à Valence et surtout en renoue avec le succès 5 ans après sa dernière victoire. Pour Red Bull, ça semble un peu plus compromis puisque des équipes comme Mclaren ou Ferrari viennent se mêler à la bagarre et donc devenir des alliers de taille pour Brawn.

Dans les favoris, à Spa, les hommes de tête ne seront pas les seuls prétendants à la victoire. Bien sur les pilotes Red Bull et Brawn feront leur possible pour engranger les points. Même si sous la fraîcheur belge on peut imaginer voir Red Bull plus en forme que Brawn. Mais l’outsider Nico Rosberg pourrait faire son entrée au classement des vainqueurs. Souvent au pied du podium, le pilote allemand fera tout pour décrocher un trophée. Du côté des gris, on a vu les Mclaren plus fortes en Hongrie et à Valence roues dans roues avec Kimi Raikkonen. Le finlandais est surnommé le maître de Spa, il sera donc fort probable qu’il se batte pour la victoire. Il faudra donc se méfier du bolide rouge. Le pilote à surveiller sera certainement Fernando Alonso. La Renault ne démérite pas et l’arrivée sur le podium se fait sentir.

 


 

Nombre de tours : 44

Longueur du circuit : 7.004 km

Distance de la course : 308.052 km

Record du tour : 1:45.108 - K Raikkonen (2004)

 

Horaires français :

Vendredi 28

Essais libres 1 : 10:00 - 11:30
Essais libres 2 : :14:00 - 15:30

Samedi 29

Essais libres 3 : 11:00 - 12:00
Qualifications : 14:00

Dimanche 30

Course : 14:00

 





Source : go-f1.com

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog