Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ? est un film français réalisé par Philippe de Chauveron et sorti le 16 avril 2014.

Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?

Synopsis

Claude Verneuil, un notaire gaulliste et sa femme Marie, des bourgeois catholiques de Chinon, sont les parents de quatre filles : Ségolène, Isabelle, Odile et Laure. Les trois premières sont déjà mariées à des Français issus de l'immigration et de religions différentes : Isabelle a épousé Rachid Ben Assem, un arabo-musulman, Odile est en couple avec David Benichou, un Juif séfarade, et Ségolène vit avec Chao Ling, un Chinois. Les Verneuil font des sourires de facade à leurs gendres mais ont du mal à cacher leur racisme : une réunion de famille est gâchée à cause des maladresses et des clichés sur les étrangers, énoncées par le père autant que par les trois gendres qui ne se ménagent pas entre eux et se jettent à la figure des propos communautaristes insultants.

Les Verneuil, désespérés, mettent toute leur confiance en la cadette, Laure, pour qu'elle ramène à la maison un catholique, allant jusqu'à lui arranger une rencontre prétendument fortuite avec un garçon blanc, bourgeois de bonne famille et travaillant dans la finance. Ils ne savent pas que Laure est déjà en couple et veut se marier. Quand elle annonce que l'heureux élu est effectivement catholique, et s'appelle « Charles » comme le général De Gaulle, cela enchante ses parents, et son métier de comédien est aisément pardonné. À la première rencontre, ils découvrent stupéfaits que l'homme en question est noir, d'origine ivoirienne. À l'heure de connaître les parents de Charles, les Verneuil découvrent le père, un ancien militaire rigide, intolérant et rancunier de la colonisation blanche en Afrique. Le mariage aura-t-il des chances d'aboutir ?

Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?
Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?
Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?
Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?
Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?

Mon avis

Comment faire rire avec des sujets sérieux et de la vie courante : Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?

Un film sans prétentions qui fait rire sur un sujet qui pourrait offusquer certains : le racisme. Le film est très bien construit avec des acteurs que l’on a plaisir à revoir (Chantal Lauby et Christian Clavier) et d’autres, certes mal ou peu connus, mais qui jouent très bien également. J’avouerai que la deuxième moitié du film est plus drôle que la première, mais c’est, je pense, le temps d’introduire tous les personnages.

Les vannes fusent souvent et les dialogues très drôles. Les situations les sont également (le prépuce du bébé, la zumba, le sciage des arbres, la cuite entre les deux pères, etc…). la fin est très touchante et la scène du générique de fin est à voir.

Une très bonne comédie française simple, drôle et dotée d’une très grande auto-dérision.

Scénario / Histoire : 4/5
Image / Effets spéciaux : 5/5
Bande sonore : 4/5
Acteurs / Personnages : 4/5
NOTE GLOBALE : 17/20

Fiche technique

Titre original : Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?
Réalisation : Philippe de Chauveron
Scénario : Philippe de Chauveron et Guy Laurent
Producteur : Romain Rojtman
Production : UGC Images, TF1 Droits Audiovisuels et TF1 Films Production
Décors : François Emmanuelli, Cécilia Blom
Costumes : Ève Marie Arnault
Photographie : Vincent Mathias
Son : Éric Tisserand, Michel Kharat, Serge Rouquairol
Montage : Sandro Lavezzi ; Germain Boulay (son)
Musique : Marc Chouarain
Pays d'origine : France
Genre : comédie
Durée : 97 minutes
Dates de sortie : France : 16 avril 2014

Distribution

Christian Clavier : Claude Verneuil
Chantal Lauby : Marie Verneuil
Émilie Caen : Ségolène Ling Verneuil
Frédéric Chau : Chao Ling
Frédérique Bel : Isabelle Ben Assem Verneuil
Medi Sadoun : Rachid Ben Assem
Julia Piaton : Odile Benichou Verneuil
Ary Abittan : David Benichou
Élodie Fontan : Laure Verneuil
Noom Diawara : Charles Koffi
Élie Semoun : le psychologue
Pascal Nzonzi : André Koffi, le père de Charles
Salimata Kamate : Madeleine Koffi, la mère de Charles
Tatiana Rojo : Viviane Koffi, la sœur de Charles
Loïc Legendre : le curé de Chinon
Yvonne Gradelet : une touriste
David Salles : Le gendarme
Axel Boute : le jeune en cellule

Autour du film

Une partie du casting de Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ? s'est plus au moins fait connaître grâce à des comédies jouant sur les codes religieux, ethniques et sociaux de leurs personnages. Ainsi, Frédéric Chau a joué dans Halal, police d'état (2010) et Neuilly sa mère ! (2008), Medi Sadoun est la tête d'affiche des Kaïra (2012) et on le retrouve aux côtés de Ary Abittan dans De l'huile sur le feu (2011). Enfin, Frédérique Bel, qu'on avait pu voir dans Beur sur la ville (2010), prête, avec Sadoun, sa voix aux Lascars (2009).

Pour la plupart des scènes du film mettant tous les acteurs en jeu, seule une mise en place technique fut faite avant de passer au tournage réel. Selon Medi Sadoun, il n'y avait pas de répétitions pour les comédiens qui ont alors tenté de jouer sur le naturel de leur texte, sans essayer d'incarner un personnage caricatural. Celui-ci se demandait justement avant le tournage comment parlait un avocat, s'il avait ou non un ton condescendant, mais il décida de le jouer comme si lui-même était maître au barreau. Beaucoup de prises furent ainsi gardées dès le premier essai.

C'est en découvrant, "statistiques à l'appui", que les Français étaient les chefs du mariage mixte que le réalisateur eut l'idée première du film. "Différentes études disent qu’environ 20 % des unions qui ont lieu dans notre pays se font entre des individus d’origines et de confessions différentes. Chez nos voisins européens, le chiffre tournerait plutôt autour des 3%." Venant lui-même d'une famille bourgeoise catholique, il s'est amusé à imaginer ce que donnerait la mixité dans un milieu aussi conservateur. De Chauveron connut par ailleurs lui-même ce type de situation puisque son frère se maria avec une femme d'origine maghrébine et qu'il épousa de son côté une femme africaine.

Médi Sadoun et Ary Abittan auraient mis tellement d'ambiance sur le tournage et fait tellement de bruit entre les prises, que de nombreux voisins se seraient plaints du tapage...

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #Actus Ciné, #CINEMA-DVD
Johnny Depp en négociation pour jouer le rôle d'Houdini

Johnny Depp pourrait bientôt jouer une autre figure historique des Etats Unis. Après Black Mass, film sur un parrain de la pègre de Chicago, l'acteur est en négociation pour jouer le célèbre magicien Houdini dans "The Secret Life of Houdini" (La vie secrète d'Houdini) réalisé par Dean Parisot.

L'histoire, qui est censée être dans la veine d'Indiana Jones, représente Houdini non seulement comme un artiste maître de l'évasion, mais également un enquêteur du monde de l'occulte. Noah Oppenheim a écrit le scénario, qui est basé sur le livre de William Kalush et Larry Slomandu.

Après les deux déceptions au box-office américain que sont Transcendance et The Lone Ranger, ces deux prochains films devraient être des succès. Mais l'acteur devrait également jouer dans deux blockbusters dans l'année à venir, avec Pirates Des Caraïbes 5 et une suite de Alice au pays des merveilles, les deux chez Disney. La seule question qui persiste est de savoir si "The Secret Life of Houdini" sortira avant Pirates Des Caraïbes 5. Affaire à suivre !

Source : commeaucinema.com

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #Actus Ciné, #CINEMA-DVD, #DC COMICS
Batman vs Superman fait partie de 5 films avant Justice League ?

Kevin Smith a parlé de « Batman vs Superman » dans son podcast et après avoir donné son avis sur le titre officiel du film, il a donné des détails sur la direction dans laquelle Warner Bros. et DC Entertainement vont mener la suite de « Man of Steel ». Même si ces informations n’ont pas encore été confirmées par les studios, elles semblent fiables puisque Kevin Smith est un très bon ami de Ben Affleck, qui campe Batman dans le film.

Il a commenté le titre en ces termes : « C’est un peu compliqué à prononcer. Et aussi, je ne sais pas non plus la raison de ‘Batman V. Superman’. Pourquoi ne pas simplement greffer un ‘s’ là-dedans [pour vs] ? Où l’épeler ou quelque chose comme ça. Ou honnêtement, tous les fans de comics book de la planète, qui sont fans des BDs de DC, je pense que nous voulions tous voir : ‘Batman/Superman: World’s Finest’. »

Kevin Smith s’est également exprimé sur le film, en général : « Il est évident qu’ils commencent quelque chose, c’est le début de la Justice League, comme nous l’avons toujours pensé quand ils ont annoncé le casting. Nous nous disions : ‘C’est le commencement du film Justice League. De ce que je comprends à présent ce n’est plus Superman 2. Ce n’est plus ce qu’ils sont en train de faire. Ils font plutôt ‘Voilà Man of Steel, voilà Batman/Superman: Dawn of Justice’. Le prochain n’est pas une suite à l’un de ces personnages. Ils vont simplement continuer à construire leur univers pendant environ cinq ou six films . Mais chacun d’eux… est censé raconter une histoire massive, qui convergeront vers la Justice League. »

“Batman v Superman: Dawn of Justice” de Zack Snyder, avec Henry Cavill, Ben Affleck, Amy Adams, Gal Gadot, Laurence Fishburne et Jesse Eisenberg, sortira au cinéma le 6 mai 2016.

Découvrez ci-dessous, un possible aperçu du nouveau costume de Superman :

Batman vs Superman fait partie de 5 films avant Justice League ?

Source : cinemateaser.com

Voir les commentaires

Publié le par Sébastien Boulogne
Comment faire rire avec des sujets sérieux et de...

Comment faire rire avec des sujets sérieux et de la vie courante : Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?

Un film sans prétentions qui fait rire sur un sujet qui pourrait offusquer certains : le racisme. Le film est très bien construit avec des acteurs que l’on a plaisir à revoir (Chantal Lauby et Christian Clavier) et d’autres, certes mal ou peu connus, mais qui jouent très bien également. J’avouerai que la deuxième moitié du film est plus drôle que la première, mais c’est, je pense, le temps d’introduire tous les personnages.

Les vannes fusent souvent et les dialogues très drôles. Les situations les sont également (le prépuce du bébé, la zumba, le sciage des arbres, la cuite entre les deux pères, etc…). la fin est très touchante et la scène du générique de fin est à voir.

Une très bonne comédie française simple, drôle et dotée d’une très grande auto-dérision.

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD, #MARVEL

X-Men: Days of Future Past est un film de super-héros américano-britannique réalisé par Bryan Singer, sorti le 21 mai 2014.

Il met en scène les personnages de la série de comic books X-Men de Marvel Comics, créés par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby. Il est inspiré du comic du même nom publié en 1981 (traduit en français sous le titre Les étranges X-men : futur antérieur ou X-Men : Les jours du futur passé ou Les jours du passé futur). C'est la suite de X-Men : Le Commencement (X-Men: First Class), réalisé par Vaughn en 2011.

X-Men: Days of Future Past

Synopsis

En 2023, dans un futur où les espèces humaine et mutante ont été décimées par d’impitoyables robots Sentinelles, les ultimes survivants n’ont plus grand chose à espérer de l’avenir. Dans un ultime effort pour changer le cours tragique des événements, le Professeur Charles Xavier et Magnéto renvoient l'esprit de Wolverine dans son propre corps, en 1973, grâce aux talents de Kitty Pride. Ainsi conscient de l'avenir qui se prépare, il doit y retrouver les jeunes mutants écorchés qu’ils ont été. Car le meilleur moyen d’arrêter la guerre reste encore de ne pas la laisser éclater.

X-Men: Days of Future Past
X-Men: Days of Future Past
X-Men: Days of Future Past
X-Men: Days of Future Past
X-Men: Days of Future Past
X-Men: Days of Future Past
X-Men: Days of Future Past
X-Men: Days of Future Past
X-Men: Days of Future Past
X-Men: Days of Future Past

Mon avis

Le X-Men le plus attendu de tous les temps !!! Et bien, pas déçu… enfin presque…

En effet, avec tout le ramdam et le buzz fait autour de ce film, les campagnes de pub, les bandes annonces, etc… je m’attendais à un peu plus de X-MEN. Je veux dire plus d’actions et moins de baratins. En fait, on se retrouve avec le syndrôme Iron Man 3, a en trop montré on en attend beaucoup plus. J’ai le même avis qu’Iron Man 3 : un film génial mais dans lequel il manque un truc indéfinissable.

Toutefois, X-Men Days of Future Past reste un très bon X-Men. Et d’entendre le générique du début, le même que X-Men et X-Men 2, ça donne des frissons et on est tout de suite immergé dans l’univers X-Men. Le scénario est complexe mais d’une intelligence incroyable sorti de l’esprit de Bryan Singer mais beaucoup de choses ne sont pas expliquées : Charles Xavier ressuscité, les pouvoirs de Kitty Pride, les nouvelles griffes d’adamantium de Wolverine… Les personnages sont nombreux et font des liens avec les précédents films tels que William Striker ou encore Le Crapaud. A la fin on retrouve également des visages familiers (que je ne vais pas spoiler) qui laissent présager que certains événements des précédents films ne sont pas arrivés du fait du voyage dans le temps de Wolverine. Ce qu’il y a de bien avec ce film, c’est que Singer a su mené avec brio sa réalisation pour faire en sorte d’explorer chaque personnage.

Les effets spéciaux et la bande son sont dignes d’une superproduction X-Men. Le casting est génial car il réunit beaucoup de X-Men que l’on connait bien. Les sentinelles sont superbes. Je préfère celles du passé à celles du futur qui rappellent un peu trop le Destroyer Asgardien dans THOR. Et la scène de fin post-générique qui ouvre le prochain X-Men : Apocalypse courte mais géniale.

Juste une petite déception de ne pas retrouver la voix française de Magnéto (ici doublé par Philippe Catoire alors qu’il l’était par Bernard Dhéran dans les précédents films).

Un X-Men digne de ce nom qu’il faut voir car pour comprendre le prochain X-Men il faudra voir celui-ci. Je n’ai qu’un hâte, le 18 mai 2016 pour la suite…

Scénario / Histoire : 4.5/5
Image / Effets spéciaux : 5/5
Bande sonore : 5/5
Acteurs / Personnages : 4.5/5
NOTE GLOBALE : 19/20

Fiche technique

Titre : X-Men: Days of Future Past
Réalisation : Bryan Singer
Scénario : Simon Kinberg et Matthew Vaughn, d'après l’arc narratif Days of Future Past de Chris Claremont et John Byrne, sur des personnages créés par Stan Lee et Jack Kirby
Producteurs : Matthew Vaughn, Bryan Singer, Lauren Shuler Donner et Richard Donner
Production : 20th Century Fox, Bad Hat Harry Productions et The Donners' Company
Musique : John Ottman
Photographie : Newton Thomas Sigel
Montage : John Ottman
Costumes : Louise Mingenbach
Décors : John Myhre
Direction artistique : Michele Laliberte
Budget : environ 250 000 000 $
Pays d'origine : États-Unis
Genre : Science-Fiction, super-héros, aventure, action
Durée : 132 minutes
Dates de sortie en salles : France : 21 mai 2014 / États-Unis : 23 mai 2014

Distribution

Personnages dans le passé

James McAvoy (V. F. : Alexis Victor) : Professeur Charles Francis Xavier
Michael Fassbender (V. F. : Jean-Pierre Michael) : Erik Magnus Lensherr
Jennifer Lawrence (V. F. : Céline Mauge) : Raven Darkholme / Mystique
Nicholas Hoult (V. F. : Damien Boisseau) : Henry « Hank » McCoy / Le Fauve
Peter Dinklage (V. F. : Constantin Pappas) : Bolivar Trask
Josh Helman (V. F. : Emmanuel Curtil) : William Stryker
Lucas Till (V. F. : Alexandre Gillet) : Alexander « Alex » Summers / Havok
Evan Peters (V. F. : Victor Naudet) : Pietro Maximoff
Evan Jonigkeit : Mortimer Toynbee / Le Crapaud
Gregg Lowe : Eric Gitter / Ink
Andreas Apergis (V. F. : Renaud Marx) : le colonel Sanders
Mark Camacho : le président Richard Nixon
Michael Lerner (V. F. : Bernard Tiphaine) : le sénateur Brickman
Chris Claremont (V. F. : Jean-Claude Sachot) : Parker, l'un des membres du congrès
Amelia Giovanni : Elizabeth D. Sanchez
Larry Day : le général Caris
Thai-Hoa Le (V. F. : Jean-Philippe Puymartin) : le général Nhuan
Zabryna Guevara (V. F. : Maïk Darah) : la secrétaire de Trask
Jaa Smith-Johnson : le soldat Mutant
Karine Vanasse : l'infirmière française
Zehra Leverman : Mme Maximoff
Bryan Singer : homme tenant une caméra lors des accords de Paris (caméo)
Harry Standjofski : l'homme qui tond la pelouse du stade (caméo)

Personnages dans le futur

Hugh Jackman (V. F. : Joël Zaffarano) : James « Logan » Howlett / Wolverine
Patrick Stewart (V. F. : Pierre Dourlens) : Professeur Charles Francis Xavier
Ian McKellen (V. F. : Philippe Catoire) : Erik Magnus Lensherr
Halle Berry (V. F. : Géraldine Asselin) : Ororo Munroe / Tornade
Ellen Page (V. F. : Barbara Kelsch) : Katherine « Kitty » Pryde / Shadowcat
Shawn Ashmore (V. F. : Patrick Mancini) : Robert « Bobby » Drake / Iceberg
Daniel Cudmore (V. F. : Jérôme Keen) : Piotr « Peter » Nikolaievitch Rasputin / Colossus
Omar Sy (V. F. : lui-même) : Lucas Bishop
Adan Canto : Roberto Da Costa / Solar
Booboo Stewart (V. F. : Adrien Larmande) : James Proudstar / Warpath
Fan Bingbing : Clarisse Ferguson / Blink
Kelsey Grammer (V. F. : Jean-Claude de Goros) : Henry « Hank » McCoy / Le Fauve (caméo)
Famke Janssen (V. F. : Juliette Degenne) : Jean Grey (caméo)
James Marsden (V. F. : Damien Boisseau) : Scott Summers / Cyclope (caméo)
Anna Paquin (sans dialogue) : Anna Marie D'Ancanto / Malicia (caméo)

Autre

Brendan Pedder : Apocalypse (caméo non crédité - scène post-générique)

Autour du film

Avec X-Men : Days of Future Past, Hugh Jackman signe sa septième apparition muni des griffes de Wolverine. Le tout en l'espace d'à peine quinze ans, puisqu'il tient le rôle depuis le premier X-Men, en 2000. Il devient ainsi l'acteur qui a le plus incarné un rôle de super-héros, devant Nick Fury / Samuel L. Jackson avec six films et Iron Man / Robert Downey Jr avec cinq apparitions, en attendant Avengers : Age of Ultron pour remettre les compteurs à jour.

Dire que les mutants sont en de bonnes mains relève de l'euphémisme, puisque trois des producteurs ne sont pas des novices en matière de super-héros : Bryan Singer et Richard Donner se sont en effet frottés à Superman Returns, au même titre que Singer et Matthew Vaughn ont travaillé en tant que réalisateur et producteur sur les X-Men, sachant que le second a également signé Kick-Ass.

Alan Cumming, qui jouait Diablo dans X-Men 2, n'a pas voulu reprendre le personnage à cause de l'important maquillage qu'il devait porter pour incarner le mutant téléporteur. De son côté, Kelsey Grammer devait revenir sous les traits du Docteur McCoy alias le Fauve, la version adulte que l'on avait pu apercevoir dans X-men l'affrontement final (et non la version jeune de X-Men le Commencement jouée par Nicholas Hoult), mais des problèmes d'emploi du temps liés au tournage de Transformers : l'âge de l'extinction l'obligèrent à décliner l'offre. Enfin, Jason Flemyng, le démon rouge Azazel d'X-men le Commencement, devait lui aussi récupérer son rôle pour ce nouvel opus, à l'époque où Matthew Vaughn dirigeait le projet. Mais quand celui-ci passa la main à Bryan Singer, le script fut remanié et le personnage fut écarté pour mieux coller à l'univers original du comic-book.

Bryan Singer filma les scènes avec le mutant Vif-Argent à l'aide d'une caméra spéciale, enregistrant 3600 images par seconde, dans l'idée de mettre en avant la rapidité du personnage : 3600 images/seconde est 150 fois plus rapide que la vitesse normale d'un film (qui est de 24 images/seconde), Vif-Argent se déplacera donc 150 fois plus vite que la normale.

Bien qu'Anna Paquin tourna une grande partie des scènes où apparaissait son personnage Malicia, et malgré ses apparitions répétées sur les différentes affiches et bandes-annonces, elle fut coupée au montage. Bryan Singer annonça cependant que le public pourrait découvrir ces séquences dans les bonus DVD du film.

Bryan Singer eut une discussion de près de deux heures avec James Cameron, réalisateur de Terminator et Terminator 2, à propos des voyages dans le temps. Il fut apparemment question de la meilleure façon de le faire passer à l'écran, en s'attachant notamment à la possibilité d'univers alternatifs et à la théorie des cordes (un domaine de physique quantique définissant des univers multiples).

Les impacts de balle sur la poitrine de Wolverine qui apparaissent à son arrivée aux années 70 forment la constellation de la grande ourse. C'est un hommage à l'anime Ken le survivant (Hokuto no Ken), dont le personnage principal présente les mêmes impacts et qui est un "survivant de l'enfer", impossible à tuer, à l'image du griffu X-Men.

Pour les besoins du tournage, l'équipe technique construisit un modèle taille réelle d'une Sentinelle de 1973, soit un robot de plus de 5m de haut, tout en gadgets électroniques. Quant au concepteur de production (sorte de chef décorateur) John Myhre, il cacha sur tous les plateaux qu'il créa pour le tournage des symboles X, dans l'idée qu'il serait amusant pour le spectateur de trouver par hasard ces sortes de easter egg.

Le tournage a eu lieu d'avril à août 2013 à Montréal, au Québec. Plusieurs scènes utilisent directement les bâtiments et les rues de la ville, notamment son stade olympique et l'université McGill. Des plans additionnels ont été par la suite tournés en novembre au Canada et le tournage a repris sous la direction de Bryan Singer en février 2014, pour une sortie mondiale rapprochée de juillet à mai 2014. Le réalisateur avait de plus annoncé la sortie du volet suivant de la franchise, "X-Men Apocalypse", avant même que ne soit fixée la date de sortie de cet opus-ci. Ce prochain X-Men movie est donc prévu dans les salles en mai 2016.

Pour jouer Mystique, Jennifer Lawrence eut droit à une nouvelle combinaison spéciale, qu'elle porte pour la première fois dans X-Men : Days of Future Past. Elle portait auparavant, dans X-Men le Commencement, un ensemble de prothèses réparties sur tout son corps, mais trouvait ça trop inconfortable. Avant elle, Rebecca Romijn, qui interprétait Mystique dans X-Men et X-Men 2, portait elle aussi plus de 100 prothèses spécialement conçues pour son personnage.

Hugh Jackman enchaîna quasiment directement le tournage de Wolverine : le combat de l'immortel avec celui d'X-men Days of Future Past. Après avoir avoué ne jamais se remettre dans une telle condition physique que celle qui lui était nécessaire pour le spin-off de son personnage, il dut malgré tout conserver sa musculature pour le film suivant : "Je faisais 45 à 90 minutes de sport tous les matins avant de passer à la coiffure et au maquillage, et je ne me nourrissais que de poulet grillé et de légumes vapeur. Je mangeais toutes les deux heures, souvent entre deux scènes ou deux répétitions. Et avant chaque scène de combat, je faisais 15 minutes de musculation. Je terminais la journée par 45 minutes de sport supplémentaires en salle."

Alors que le tournage du film se terminait en août 2013, Hugh Jackman sembla perdre les pouvoirs de son personnage griffu, se faisant opérer d'un tumeur cancéreuse du nez en novembre de la même année, alors que Bryan Singer tournait des plans additionnels au Canada, auxquels l'acteur n'a donc pas pu participer. Une seconde cellule cancéreuse s'étant déclarée en mai 2014, l'acteur s'empressa de rassurer ses fans quant à son propre pouvoir de régénération : sa vie et celle de son personnage ne sont pas en danger.

ATTENTION SPOILERS !!! C'est le jeune (18 ans) et inconnu Brendan Pedder qui interprète le super mutant Apocalypse dans la scène post générique. Mais ce n'est pas lui qui l'incarnera dans le film X Men : Apocalypse, centré sur les tristes exploits du plus vieux et du plus puissant des mutants.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog