Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #SOUVENEZ-VOUS

Synopsis

Pour fuir sa planète, Euphor, détruite par les forces de Véga, le Prince d’Euphor s’échappe à bord de Goldorak, la plus formidable machine de guerre construite jusqu’alors. Le prince trouve refuge sur Terre, où il est recueilli par le professeur Procyon qui lui donne le nom d’Actarus et le considère comme un fils. Mais Véga, le Grand Stratéguerre, qui a juré de dominer tout l’univers, compte bien s’emparer de notre planète et attaque bientôt celle-ci.
Le Prince va alors défendre la Terre à bord de Goldorak, au péril de sa vie et livre dès lors une guerre sans merci aux Golgoths, Antéraks et autres monstres qui ont anéanti son peuple, et qui ne lui laisseront aucun répis. Il sera aidé dans sa lutte par Alcor, le jeune fougueux qu’il aimera comme son frère, puis plus tard par son amie Vénusia et sa soeur nouvellement retrouvée Phénicia.
Il leur faudra tout leur courage et leurs forces pour tenir tête aux machinations des chefs de Véga : Minos accompagné de sa double (logée dans sa tête) Minas et Hydargos (remplacé plus tard par Horos) qui ont juré la perte du Prince de l'espace...

 


Goldorak-Generique France envoyé par tartenpion333

Commentaires

 
On ne présente plus Goldorak, la série emblématique arrivée un peu par hasard un mois de juillet en 1978 et pulvérisant tous les records d’audience. Il faut dire que Goldorak était le premier dessin animé de la sorte à arriver chez nous : Qualité narrative poussée, charisme des personnages et une certaine tension qui va grandissant au fil des épisodes. Plus la série avance, plus la défense terrienne s’organise, parallèlement à la déchéance progressive de l’empire de Véga (malgré les machinations calculées de ses commandants successifs). Série anecdotique au Japon (elle est la suite du grand succès japonais, Mazinger Z, dont Alcor était le héros), Goldorak est un véritable monument chez nous.
Cette série commandée à la base par Toei à Go Nagaï doit sa longévité probablement à Bandaï, qui vendait les jouets dérivés et se décompose en 3 périodes (délimitées par des épisodes "à suivre"). Nous retrouvons aussi Goldorak dans deux films "cross overs" mélant plusieurs héros de Go Nagaï.

Cette série compte un nombre extraordinaire de génériques, tous plus inoubliables les uns que les autres :
- Les originaux, rechantés par Enriqué ("Accours vers nous" et "va combattre ton ennemi", qu'on entend aussi dans les premiers épisodes lors des combats) et vite supprimés à cause du mot "race" parait-il... vive la censure!! Mais nous étions en 1978...
- celui de Noam ("Goldorak le grand")
- "la légende d'Actarus" et son équivalent de fin ("le prince de l'espace"), chantés par "les Goldies" et crées à la demande des japonais pour donner une chanson plus fidèle à l'originale, par rapport au générique de Noam.
- les 2 génériques de Lionel Leroy ("Et l'aventure continue" et "La justice de Goldorak") pour la rediffusion de 1982
- enfin, le générique de Bernard Minet "le retour de Goldorak", qui a fait découvrir la série à la génération Club Dorothée.

La VF, magistrale et savoureuse, a contribué au succès de la série (Merci Michel Gatineau) : tout un jargon était crée pour le bonheur des enfants : "Cornofulgure", "retrolaser", "autolargue", "astérohache"...
Concernant les premières diffusions, bien des choses ont été dites. Il s'avèrerait que Goldorak vit d'abord diffusés 52 épisodes jusqu'en décembre 1978 (l'arrêt de la série, momentanément, pour mieux reprendre ensuite, expliquerait le changement de deux voix importantes : Phénicia et Horos). La série fut rediffusée depuis le début à partir du Lundi suivant ! Courant 1980, la série s'interrompt encore et les 6 derniers épisodes furent diffusés dès Octobre 1980...

On peut, également, faire un amusant comparatif entre la série et la série anglaise de 1969 "UFO" : les extra terrestres voulant s'installer sur Terre, les transferts et autolargues, l'espèce de "vide-ordures" dans lequel Actarus se jette pour rejoindre Goldorak, la base sur la lune, le centre, l'alcorak etc etc... sans parler de certains ennemis qui ressemblent traits pour traits à des personnages de "UFO"... Et d'ailleurs, le nom en VO du "robot des temps nouveaux" n'est autre que ... UFO Robot Grendizer... Coïncidences?!

Enfin, il est important de noter l'incroyable merchandising dont a bénéficié Goldorak à l'époque : de l'album d'autocollants en passant par les BD, les jeux, mêmes les bonbons ou les glaces ! ... et on se rappelera aussi les jouets (métal et plastique), dont le fameux "Jumbo" d'une cinquantaine de cms, avait fait la joie des bambins que nous étions et dont les magasins furent alors dépassés par la demande et en rupture de stock régulier... Signe certain d'un engouement et d'un triomphe que seul Dragon Ball Z reproduira peut-être.
En 1996, la série est bloquée, victime de son succès, pour cause de litiges juridiques, désaccords divers et (surtout ?) grosses questions d'argent entre les différents créateurs du titre, ce qui rendra dès lors impossible toute diffusion sur le territoire français. En 2005, une sortie DVD polémique de la série (interdite dans la foulée) fait énormément parler d'elle et prouve, s'il en était encore besoin, que la demande sur Goldorak, près de 30 ans après sa première diffusion chez nous, est toujours aussi forte...

 
Voix françaises


Daniel Gall :                   Actarus

Pierre Guillermo :           Alcor

Michel Gatineau :            Professeur Procyon

Jacques Ferrière :          Rigel

Jane Val :                       Vénusia

Marcelle Lajeunesse :      Mizar

Catherine Lafond :          Phénicia

Claude Chantal :              Phénicia (ép. 49 à 52)

Jacques Berthier :          Véga

Marc de Georgi :            Hydargos

Jean-Claude Michel :       Minos

Paule Emanuelle :             Minas

Henry Djanik :                Horos (2ème voix)

Claude Bertrand :           Banta

Philippe Dumat :              Argoly

Pierre Fromont :             Antarès

Claude Joseph :              Cochir

Personnages secondaires et guests

René Arrieu :                 Dantus/ Achéron (voix 1)

Jean-François Laley :      Dantus/ Achéron (voix 2), Dagos, Pollux

Jacques Richard :           Janus

Monique Thierry :           Eurydie, Elsa, Alizé

Arlette Thomas :             Uranus

Jean-Henri Chambois :     grand-père d'Uranus, roi d'Euphor/ Coscythe

Sylviane Bressy :            Cassiopée

Pierre Hatet :                 Œudix

Sylviane Margollé :         Capella

Michèle Bardollet :         Aphélie

Vincent Ropion :              Salta

Georges Atlas :               Atlas

Jeanine Freson :             Reine Astrida

Roland Ménard :             Ergastule

Jean Violette :                Scarab

Raymond Loyer :             Gasca

Thierry Bourdon :           Eridan / Hérios

Jackie Berger :              Akénor

Jean Roche :                   Thébé

Daniel Brémont :             Sadone

Jacques Chevalier :         Horus, Cyrus

Jeanine Forney :             Végalia

 

Série

 
Nom original :                           Ufo Robot Grendizer

Origine :                                  Japon

Maison de production :              Tôei

Année de production :               1975

Nombre d'épisodes :                 74

Auteur :                                   Go Nagai

Réalisation :                             Tomoharu Katsumata, Masamune Ochiai,

                                               Masayuki Akehi

Production :                              Chiaki Imada

Scenarii :                                 Shôzô Uehara, Keisuke Fujikawa,

Mitsuru Majima, Go Nagai

Animation :                               Kazuhide Tomonaga

Chara-design :                          Shingo Araki, Kazuo Komatsubara

Décors :                                   Gankô Itô, Tadanao Tsuji

Musiques :                                Shunsuke Kikuchi

Gén. VF interpreté par :           Noam Kaniel, Enriqué, Jean-Pierre Savelli,

Lionel Leroy, Bernard Minet

 

1ère diffusion hertzienne 3 juillet 1978 (Antenne 2 - Récré A2)

Rediffusions 6 Janvier 1982 (Antenne 2 - Ouverture de Récré A2)
été 1987 (M6)
23 septembre 1987 (TF1 - Club Dorothée) jusqu'à 1994
1991 (La Cinq)
1996 (TMC), RTL9

Commenter cet article

veronique de Belgique 02/01/2009 16:02

La GOLDOMANIA, c'est comme une maladie incurable : 30 ans après , les symptômes en sont toujours les mêmes.Véro

Sebiwan67 09/01/2009 12:14


Yes !


Nad :0075: 29/04/2008 21:28

Yes goldorak je connais lalalère (enfin un) et Noam je connais aussi...

cristobal 28/04/2008 18:56

trop bien a+  le blog de cristobal

samom 28/04/2008 16:29

Le HEROS de mon enfance hahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhquelle stupidité qu'il y ait des batailles sans fin sur les droits de la sérienous n'avons pas le droit à des coffrets DVD dignes de ce nomà chaque fois qu'une édition est annoncée, il y a des polémiques et hop on oublieps : un coffret partiel est sorti chez manga distribution il y a quelques années mais vite retirés de la vente pour ces problèmes de thuneje veux retrouver mes golgoth et anteraks chérismettez vous d'accordmerci SEB un très grand plaisir tu m'as fait (je parle comme yoda, décidemment)

nanou 28/04/2008 13:36

goldorak biensur que je m'en souviens!!! malgré mes 11 ans age que j'avais a sa premiere diffusion je le regardais,et jusqu'a ma fin de mon adolescence !!! j'aime ce genre de dessin animé qui n'etait pas violent et avait meme une certaine morale ce n'est pas comme maintenant car entre ceux qui sont violents et eux qui sont cucu la praline on ne peut pas dire que nos enfants s'eclatent a regarder ce pas comme nous a notre epoque!!!

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog