Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Speed Racer est un film américain réalisé par les frères Wachowski et sorti le 18 juin 2008 dans les salles françaises. Il s'agit d'une adaptation live d'une série japonaise Speed Racer des années 60.

 

 

Synopsis

 

Speed Racer est un jeune prodige de la course automobile, né pour la course au sein d'une famille de pilotes. Or, lorsqu'il défie M. Royalton, PDG corrompu des Industries Royalton, le jeune homme découvre que tout n'est pas rose dans le sport qu'il adore.

Peu de temps après, la famille Racer est contactée par l'Inspecteur Détecteur et l'énigmatique pilote masqué Racer X, qui demandent à ce que Speed collabore avec les autorités afin de piéger Royalton et mettre au jour la corruption du monde automobile. Leur proposition : participer au Crucible, dangereux rallye automobile qui a par ailleurs coûté la vie au frère aîné de Speed, Rex.

 

 

Mon avis

 

Du pur Wachowski ! On retrouve bien leur marque dans ce film : effets spéciaux, musiques, scénario… Un bon film avec des voitures futuristes. Les images et graphismes utilisés sont très modernes et particulièrement bien intégrés au film qui nous propose un univers haut en couleur. Le film est réalisé comme si vous lisiez un mange animé. On sent bien indirectement la griffe Matrix dans se film.

 

Scénario / Histoire :

3/5

Image / Effets spéciaux :

5/5

Bande sonore :

4/5

Acteurs / Personnages :

3/5

NOTE GLOBALE :

15/20

 

Fiche technique

 

Titre :

Speed Racer

Réalisation :

Frères Wachowski

Scénario :

Frères Wachowski

Mangas :

Tatsuo Yoshida

Producteurs :

Joel Silver, Frères Wachowski, Grant Hill

Productions :

Warner Bros, Village Roadshow Productions et Silver Pictures

Musique :

Michael Giacchino

Effets spéciaux :

John Gaeta

Photographie :

David Tattersall

Décors :

Owen Paterson

Costumes :

Kym Barrett

Pays d'origine : 

États-Unis

Genre:

Action

Date de sortie : 

États-Unis : 9 mai 2008 

France : 18 juin 2008

 

Distribution

 

Emile Hirsch :

Speed Racer

Nicholas Elia :

jeune Speed Racer

John Goodman :

Pops Racer

Susan Sarandon :

Maman Racer

Christina Ricci :

Trixie

Ariel Winter :

 jeune Trixie

Paulie Litt :

Spritle

Matthew Fox :

Racer X

Nayo Wallace :

Minx

Hiroyuki Sanada :

M. Musha

Rain :

Taejo Togokahn

Yu Nan :

Horuko Togokahn

Richard Roundtree :

Ben Burns

Benno Fürmann :

Inspector Detector

Roger Allam :

M. Royalton

Kick Gurry :

Sparky

Scott Porter :

Rex Racer

Melvil Poupaud :

commentateur

Christian Oliver :

Snake Oiler

Milka Duno :

Gearbox

Peter Fernandez :

commentateur (caméo)

 

Autour du film

 

Speed Racer est adapté de la série animée japonaise Mach Go Go Go (ou Mahha GoGoGo), créée par Tatsuo Yoshida sous la bannière des Productions Tatsunoko en 1967. Développé sur 52 épisodes, le programme connut un immense succès en Asie avant d'être exporté outre-Atlantique. Depuis, plusieurs séries dérivées, basée sur le même concept de courses futuristes, ont été produites : The New Adventures of Speed Racer en 1993, Speed Racer X en 2002 et le prochain Speed Racer: The Next Generation en 2008.

 

Speed Racer est la première réalisation des frères Larry et Andy Wachowski depuis la trilogie Matrix. Fans de la série animée, les deux frères assurent non seulement la réalisation, mais également l'écriture et la production de cette adaptation live. A leurs côtés, une équipe de fidèles échappés de la Matrice : les producteurs Joel Silver et Grant Hill, le chef-décorateur Owen Paterson, la costumière Kym Barrett et le monteur Zach Staenberg. Face au défi numérique de Speed Racer, les Wachowski Brothers ont par ailleurs fait appel à deux techniciens rompus aux univers digitaux : le directeur de la photographie David Tattersall et le monteur Roger Barton, à l'oeuvre, entre autres, sur la nouvelle trilogie Star Wars.

 

Le rôle de Racer X avait d'abord été proposé à Keanu Reeves, acteur vedette de la saga Matrix, qui l'a refusé. L'association du réalisateur Alfonso Cuaron et de l'acteur Johnny Depp avait également été envisagé dans un premier temps par les producteurs.

 

Le film a été tourné en 60 jours, entièrement sur fond vert avec une caméra haute définition, une première pour les frères Wachowski. Pour ce projet ambitieux, les frères Wachowski ont développé une nouvelle technologie : la 2D 1/2. Les acteurs jouaient ainsi devant un fond vert circulaire de 360 degrés sur lequel étaient projetées des images haute définition prises en Italie, au Maroc, en Autriche, en Turquie et dans la Vallée de la Mort.

 

L'idée de cette adaptation date déjà de 1992 mais Warner Bros a du faire face à de nombreux problèmes ce qui a retardé le film jusqu'à aujourd'hui.

 

Les vraies stars de Speed Racer, ce sont bien évidemment les voitures futuristes pilotées par Emile Hirsch, Matthew Fox & Cie. Ces "T-180", aux moteurs surgonflés (ils atteignent les 650 km/h) et aux gadgets multiples (armes, boucliers, bulle de mousse synthétique protéctrice, verrins hydrauliques, coque pare-balles, pneus de secours automatiques, lames coupe-obstacles, pneus à crampons, guidage par satellite...), sont toutefois des créations numériques. Seuls deux véhicules ont été réellement fabriqués : la légendaire Mach 5 du héros et la voiture de ville du mystérieux Racer X.

 

Les cascades et combats mécaniques que se livrent à grands renforts de gadgets les pilotes de Speed Racer relèvent d'une discipline bien particulière : le Car-Fu.

Commenter cet article

Kingdork 13/05/2009 22:10

Un peu long à mon goût, mais le film est assez barré et j'ai été conquis. Peut-être était-il trop barré pour le grand public (d'où son échec cuisant au Box Office).

Sebiwan67 14/05/2009 16:15


J'ai adoré aussi ! C'est du Wachowski Brothers


Niko06 13/05/2009 16:03

2h15 de pur fun ce film, c'est excellent!!!

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Archives

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog