Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #TRANSFORMERS

Transformers 2 : La Revanche est un film de science-fiction américain réalisé par Michael Bay et sorti le 24 juin 2009 en France et aux États-Unis.

 

 

Synopsis

 

Une guerre sans merci oppose les héroïques Autobots aux terribles Decepticons : cette guerre s'étend de Cybertron jusqu'à la Terre. Dans les premières années du XXIe siècle, le jeune Sam Witwicki devint, à son insu, l'ultime espoir de l'humanité. Deux ans se sont écoulés depuis la mort du chef des Decepticons, Mégatron, et la destruction du cube Allspark (la plus puissante source d'énergie de l'univers). Sam essaie désormais de vivre une vie normale en compagnie de Mikaela, sa petite amie, dans un environnement sans robots. Mais Sam a un mauvais pressentiment. Grâce au Constructicons, Megatron qui est à nouveau de retour et bien décidé à se débarrasser de Sam et d'Optimus Prime. Les Autobots vont, une nouvelle fois, devoir s'allier avec l'armée américaine pour lutter contre les Decepticons et un terrible dieu Transformer d'une puissance infinie.

 

 

Mon avis

 

Après un premier opus époustouflant, Michael Bay nous offre ici un second volet "explosif". Les combats entre Autobot et Decepticon sont ahurissants. Michael Bay est vraiment un génie dans la réalisation des blockbusters américains… Tout y est ! Action, humour et émotion sont au rendez-vous dans ce film. Les effets spéciaux nous permettent une immersion totale dans l'histoire. Avec un scénario assez classique (la revanche !), Transformers la Revanche nous offre de grands moments d'action. Les Transformers sont partout et on les trouve sous toutes les formes (ce qui m'a un peu dérouté !). On retrouve beaucoup de référence à la série animée des années 80 (le Fallen, Jetfire, Devastator, Soundwave et Ravage, les Pretenders…).

 

Mon seul regret concerne justement cette déferlante de Transformers qui sont présents dans le film on ne sait trop comment, tel que Soundwave (l'espion dans l'espace qui pirate un satellite), Alice (un Pretenders qui peut prendre forme humaine), le retour de Blackout (Grindor dans ce film), des constructicons qui se trouvent sur un bateau on ne sait trop comment (ceux qui vont ranimer Megatron), la présence de plusieurs constructicons identiques (ceux qui constituent Devastator et ceux qui sont à la recherche de Sam et de la Matrice) et le Fallen (un Prime malveillant). Wheelie, petit espion Decepticon qui retourne vite sa veste.

 

Il y a également quelques incohérences ou points flous dans l'histoire. Mégatron est ressuscité avec de nouveaux membres et peut se transformer en char cybertronien volant (pourquoi et comment cette transformation intervient !).

Sam retrouve un éclat du cube dans la veste qu'il portait lors de la bataille finale du premier volet, hors la veste à l'air très propre (ben oui, celle-ci à beaucoup souffert dans le premier film !!) donc a du être lavée… l'éclat aurais du donner vie à la machine qui a lavé cette veste (n'est-ce pas ?)…

Les "embryons" ? Comment et pourquoi ? Peut-être une ouverture pour le 3ème opus !

Il est dit aussi qu'Optimus Prime est un Prime (si j'ai bien compris, un frère du Fallen !!!), pourtant sa forme protoform, que l'on voit dans le premier film, ne correspond pas aux formes des Primes (que l'on voit dans le "rêve" de Sam).

A un moment, juste après le voyage temporel avec Jetfire, Sam se blesse à la main gauche (détail rajouté pour crédibiliser son accident de voiture), quelques secondes plus tard, il a une belle attelle avec un beau bandage tout blanc tout droit sorti de l'hôpital.

 

Le doublage français de certains Transformers laisse à désirer. Par exemple, le doublage de Soundwave (le satellite), il prononce des mots comme Decepticon (à prononcer Décepticonne si l'on peut dire !) est prononcé Décepticon (avec bien le son CON à la fin) c'est con non ?

 

Il y a aussi beaucoup de Transformers que l'on ne voit que quelques secondes à l'écran (les motos Arcee, Jolt, Sideways qui se fait couper en deux, les constructicons…) et ça c'est vraiment remarquable car même s'ils n'ont pas beaucoup de temps de présence, ils sont tout autant détaillés que les Transformers principaux.

 

Un autre petit regret concerne la bataille finale… je ne vais pas la développer mais elle est trop rapide à mon goût, c'est dommage !

 

Sinon Transformers la Revanche est vraiment un très bon film spectaculaire à voir.

Vivement Transformers 3…

 

Scénario / Histoire :

4/5

Image / Effets spéciaux :

5/5

Bande sonore :

5/5

Acteurs / Personnages :

5/5

NOTE GLOBALE :

19/20

 

Fiche technique

 

Titre français :

Transformers 2 : La Revanche

Titre original :

Transformers : Revenge of the Fallen (Littéralement : Transformers 2 : La revanche du déchu)

Réalisation :

Michael Bay

Scénario :

Roberto Orci, Alex Kurtzman, Ehren Kruger

Producteurs :

Don Murphy, Tom DeSanto, Lorenzo di Bonaventura et Ian Bryce

Production :

Paramount Pictures

Compositeur :

Steve Jablonsky

Photographie :

Ben Seresin

Monteurs :

Roger Barton, Paul Rubell, Joel Negron et Tom Muldoon

Décors :

Nigel Philips

Costumes :

Deborah Lynn Scott

Effets spéciaux :

John Frazier

Effets visuels :

Scott Farrar

Budget :

200,000,000$

Durée :

2h224

Pays : 

Etats-Unis

Date de sortie :

24 juin 2009 : France, Etats-Unis

 

Distribution

 

Shia LaBeouf :

Sam Witwicky

Megan Fox :

Mikaela Banes

Josh Duhamel :

Major William Lennox

Isabel Lucas :

Alice

Ramon Rodriguez :

Leo Spitz

Tyrese Gibson :

Sergent Epps

John Turturro :

l'Agent Simmons / Jetfire (voix)

Matthew Marsden :

Graham

Peter Cullen :

Optimus prime (voix)

Mark Ryan :

Bumblebee (voix)

Robert Foxworth :

Ratchet (voix)

Jess Harnell :

Ironhide (voix) / Barricade (voix)

Jason Griffith :

Sideswipe (voix)

Tom Kenny :

Skids (voix) / Wheelie (voix)

Reno Wilson :

Mudflap (voix)

Anthony Anderson :

Jolt (voix)

Susan Blu :

Arcee (voix)

Tony Todd :

Le Fallen (voix)

Hugo Weaving :

Mégatron (voix)

Charles Adler :

Starscream (voix)

George Newbern :

Grindor (voix)

Crispin Freeman :

Demolisher (voix) / Scavenger (voix)

Mike Patton :

Mixmaster (voix)

Frank Welker :

Soundwave (voix) / Devastator (voix)

Rainn Wilson :

Professeur Colan

Jason Statham :

Doudou Statham

John Benjamin Hickey :

Galoway

Kevin Dunn :

Ron Witwicky

Julie White :

Judy Witwicky

 

Transformers

 

Autobots

 

Jet Prime est la fusion de Optimus prime et de Jetfire

Optimus Prime se transforme en semi-remorque Peterbilt à 6 roues

Jetfire se transforme en avion furtif SR-71 Blackbird

Bumblebee se transforme en Chevrolet Camaro

Ironhide se transforme en GMC Topkick 6500 (édition civile)

Ratchet se transforme en Hummer H2

Arcee se transforme en 3 motos séparées mais unies par une conscience : Ducati 1098/1198 , Suzuki B-King 2008 et MV Agusta F4

Jolt se transforme en Chevrolet Volt

Mudflap se transforme en Chevrolet Trax

Skids se transforme en Chevrolet Beat

Sideswipe se transforme en Chevrolet Corvette

Wheelie se transforme en Jouet télécommandé Monster Truck

 

Decepticons

 

Mégatron se transforme en tank cybertronien

Le Fallen se transforme en jet cybertronien

Grindor se transforme en Hélicoptère MH-53 Pave Low

Scorponok reste un Scorpion géant robotisé

Starscream se transforme en avion de chasse F-22 Raptor

Soundwave se transforme en Satellite

Les Insecticons restent des Insectes robotisés

Ravage reste une espèce de Chien cybertronien

Ravage, alias le Docteur, se transforme en Microscope

Sideways se transforme en Audi R8

Bonecrusher se transforme en véhicule du génie militaire MPCV

Demolisher se transforme en pelteuse Terex O&K RH 400 hydraulique

Alice se transforme en humaine (la nouvelle adaptée du film précise qu'elle a obtenue sa forme en scannant un robot d'attraction d'Alice dans Alice aux Pays des Merveilles)

 

Constructicons

 

Devastator est la fusion de 7 constructicons

Scavenger se transforme en pelteuse Terex O&K RH 400 hydraulique

Scrapper se transforme en bulldozer Caterpillar 992G

Mixmaster se transforme en bétonneuse Mack Trucks

Overload se transforme en grue Caterpillar

Hightower se transforme en pelteuse Kobelco CK2500

Long Haul se transforme en camion benne Caterpillar 773B

Rampage se transforme en bulldozer Caterpillar D9

 

Autres

 

Ejector se transforme en Grille-pain

Robot Aspirateur se transforme en Aspirateur

Robot Mixeur se transforme en Mixeur

Robot Horloge se transforme en Horloge électronique

Robot Frigo se transforme en réfrigérateur

Robot Alarme se transforme en Générateur d'Alarme

 

Autour du film

 

Fin juillet 2008, Shia LaBeouf fut victime d'un accident de la circulation qui obligea la production à revoir le planning de tournage et à maquiller sa blessure. Le jeune acteur fut également blessé à l'oeil à la fin du tournage après avoir heurté un modèle de robot, écopant alors de sept points de suture.

 

Le film bénéficie d'un budget de production de 200 millions de dollars.

 

S'il n'y avait "que" 14 robots dans le premier volet, Transformers 2 la revanche propose 46 modèles différents ! Près de 145 000 Go d'espace disque ont ainsi été nécessaires pour le film (contre 20 000 la première fois).

 

Le Devastator a une hauteur équivalente à un immeuble de dix étages et est composé de 52 632 pièces détachées.

 

Un des moments clés du tournage se déroula en Egypte, à Gizeh et à Louxor. L'équipe s'y est installé pendant trois jours à l'ombre des pyramides et a bénéficié de l'autorisation exceptionnelle d'un archéologue pour tourner. John Turturro eu ainsi le privilège de gravir une des pyramides jusqu'à son sommet. Ce fut aussi la première fois qu'une équipe de cinéma fut autorisée à filmer des plans aériens du site. En tout, le tournage sur place dura trois jours.

 

Optimus Prime a été conçu pour être de grandeur nature sur les écrans IMAX pendant les scènes de combats en forêt.

 

Alors qu'il calculait le rendu de Devastator, un des ordinateurs des animateurs d'ILM surchauffa, faisant même fondre ses circuits internes. A noter qu'il faut près de 72 heures pour calculer une seule image de robot.

 

Il faut près de 6 mois pour créer un transformer en images de synthèses. Toutes les pièces des robots doivent d'abord être créés individuellement (Optimus Prime en compte par exemple 10 000) avant que les textures ne soient appliquées sur les modèles.

 

Près de 300 personnes de la société ILM ont travaillé sur les effets visuels du film et la postproduction.

 

Pour simuler la présence des transformers sur les plateaux et faciliter le travail des comédiens, les équipes installaient des modèles de robots en apposant des photographies de leurs "visages" ou, plus simplement, dépliaient un manche télescopique puis encourageaient les acteurs à parler en direction de l'extrémité du manche.

 

Leonard Nimoy, connu pour son rôle de Monsieur Spock dans Star Trek, était le doubleur de Galvatron à l'époque de la série animée des années 80. Il fut un temps contacté pour participer au film en tant que doubleur du Fallen mais les discussions n'aboutirent pas.

 

Les scènes sur le porte avions ont été tournée sur le USS John C. Stennis. Certains figurants étaient même les marins en poste sur le batiment.

 

Dans la première bande-annonce du film, un plan furtif montre la Tour Eiffel placée au nord de la place de la Concorde... Une erreur qui n'a pas manqué d'être pointée du doigt par les fans...

 

Dans la chambre de Sam Witwicky figure une affiche de Bad Boys II réalisé par... Michael Bay !

 

Suites

 

Les producteurs plus que confiants de Paramount ont révélé que Transformers 3 était déjà en route et avait même une date de sortie, le 29 juin 2011 qui devrait, sans sources sures, voir apparaître Unicron, le "mangeur de planète"…

 

Transformers 2 a un Movie prequel Transformers Alliance qui suit le Movie sequel de Transformers Le reigne de Starcream.

 

Linkin Park fera également la B.0 du film Transformers 3

Commenter cet article

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Archives

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog