Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Au-delà (Hereafter) est un thriller fantastique américain réalisé par Clint Eastwood, sorti le 19 janvier 2011.

Au-delà 01

 

 

Synopsis

 

Au-delà est l'histoire de trois personnages hantés par la mort et les interrogations qu'elle soulève. George est un Américain d'origine modeste, affecté d'un "don" de voyance qui pèse sur lui comme une malédiction. Marie, journaliste française, est confrontée à une expérience de mort imminente, et en a été durablement bouleversée. Et quand Marcus, un jeune garçon de Londres, perd l'être qui lui était le plus cher et le plus indispensable, il se met désespérément en quête de réponses à ses interrogations. George, Marie et Marcus sont guidés par le même besoin de savoir, la même quête. Leurs destinées vont finir par se croiser pour tenter de répondre au mystère de l'Au-delà.

 

Au-delà 02

 

Au-delà 03

 

Au-delà 06

 

Au-delà 05

 

Au-delà 07

 

Au-delà 04

Mon avis

 

Un film sans prétention avec un très bon casting et un scénario original. Les 10 premières minutes sont surprenantes. Avec les histoires parallèles des 3 personnages principaux, on se demande comment les 3 protagonistes vont pouvoir se rencontrer, car le développement du scénario le laisse pressentir. Les personnages sont touchants et on a beaucoup de compassion pour eux. Au-delà est un film qui laisse des avis partagés. A la sortie de la salle, j'ai entendu beaucoup de critiques bonnes ou mauvaises. Mais Clint Eastwood nous offre sa vision d'une probable vie après la mort et laisse le spectateur faire son opinion.

 

Scénario / Histoire :

4/5

Image / Effets spéciaux :

4/5

Bande sonore :

4/5

Acteurs / Personnages :

4/5

NOTE GLOBALE :

16/20

 

Fiche technique

 

Titre français :

Au-delà

Titre original :

Hereafter

Réalisation :

Clint Eastwood

Scénario :

Peter Morgan

Producteurs :

Clint Eastwood, Kathleen Kennedy et Robert Lorenz

Production :

The Kennedy/Marshall Company, Malpaso Productions et Amblin Entertainment

Musique :

Clint Eastwood

Montage :

Joel Cox

Costumes :

Deborah Hopper

Décors :

James J. Murakami

Genre :

Thriller fantastique

Budget :

50 000 000 $

Durée :

2h08

Dates de sortie :

Etats-Unis : 22 octobre 2010

France : 19 janvier 2011

 

Distribution

 

Matt Damon :

George Lonegan

Cécile de France :

Marie Lelay

Frankie McLaren :

Marcus / Jason

George McLaren :

Marcus / Jason

Bryce Dallas Howard :

Melanie

Thierry Neuvic :

Didier

Jay Mohr :

Billy Lonegan

Lyndsey Marshal :

Jackie

Jean-Yves Berteloot :

Michel

Marthe Keller :

Dr Rousseau

Rebekah Staton :

la travailleuse sociale

Declan Conlon :

le travailleur social

Steve Schirripa :

Carlo

Richard Kind :

Christos Andrews

Niamh Cusack :

la mère d'accueil

George Costigan :

le père d'accueil

Stéphane Freiss :

Guillaume Belcher

Derek Jacobi :

lui-même

Tom Beard :

le prêtre

Mylène Jampanoï :

la journaliste Jasmine

 

Autour du film

 

Le tournage du film s'est déroulé d'octobre 2009 à février 2010 entre Londres, Paris, Chamonix, Hawaï et San Francisco. Certaines scènes ont été tournées au siège de France Télévisions sur l'esplanade Henri de France.

 

La séquence du tsunami a été réalisée dans la ville de Lahaina, sur l’île hawaiienne de Maui. Robert Lorenz raconte : "Je n’avais jamais vu Clint se jeter à l’eau, mais c’est assez typique : il tient à filmer au cœur de l’action pour réagir dans l’instant à tout ce qui se passe d’intéressant dans le champ." La productrice Kathleen Kennedy témoigne : "Clint nous a vraiment pris de court. Les déferlantes étaient impressionnantes, on avait le plus grand mal à faire tenir les caméras sur ces petites planches. Alors, Clint a plongé, s’est hissé sur le bateau, a vérifié la caméra, puis a ressauté à l’eau pour rejoindre l’équipe. Rob et moi étions restés prudemment sur le rivage, sans la moindre envie d’aller faire trempette, et le spectacle de Clint, ses acteurs et l’équipe caméra ballottés par les flots avait quelque chose de fascinant."

 

Le tournage s'effectuant dans beaucoup d'endroits différents, et étant réalisé par grandes séquences, l'équipe a tenu à différencier un peu plus chaque épisode : Clint Eastwood et son directeur photo Tom Stern étalonnèrent le film à partir d’une copie numérisée, "afin de donner à chaque ville un look légèrement différent en correspondance avec ce qui s’y déroule."

 

Le chef d’orchestre australien Ashey Irwin a dirigé un orchestre de 22 musiciens. Eastwood a incorporé des fragments du Deuxième Concerto de Rachmaninov dans la partition, ainsi que deux thèmes simples et élégiaques de sa composition. Le pianiste Gennady Loktionov, basé à Carmel, a assuré, dans l’auditorium, les arrangements des compositions d’Eastwood. "Clint invente très spontanément la musique correspondant à l’ambiance générale qu’il cherche à évoquer", dit Cox. "C’est un homme imprégné de jazz, qui tient à préserver la liberté d’inspiration et la fluidité de cette forme de musique dans des partitions dépouillées qui ont pour but de servir l’histoire."

 

Clint Eastwood dévoile les coulisses de la scène du tsunami : "Je n’ai jamais assisté à un tsunami, mais mon fils se trouvait en Thaïlande lors de la catastrophe de 2004 et je me suis entretenu avec quantité de gens qui y étaient. Beaucoup en ont rapporté des images qui montrent à quel point ce fut dévastateur.(...) Il a fallu aussi ajouter une certaine quantité d’éléments infographiques, et Michael a fait un travail remarquable pour donner toute sa dimension à cette vague géante". Michael Owens, superviseur des effets visuels sur Hereafter, ajoute : "Clint tourne autant que possible en décors naturels. C’est un challenge pour nous, mais aussi un grand avantage, car nous pouvons nous appuyer sur du concret. Dans ce cas précis, nous avons filmé Cécile dans le bassin, devant un fond vert, en l’aspergeant au moyen de lances à eau et en créant tout autour d’elle de puissants remous." En collaboration avec l’atelier effets visuels Scanline, Owens fabriqua un modèle numérique de la vague intégrant des scans de tous les éléments devant figurer dans la scène, de la plage aux comédiens, aux débris charriés par le flot, etc.

Commenter cet article

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Archives

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog