Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

La Planète des singes : Les Origines (Rise of the Planet of the Apes) est un film de science-fiction américain réalisé par Rupert Wyatt et sorti le 10 août 2011.

La Planete des Singes Les Origines 1

 


Synopsis

 

San Francisco, de nos jours. Le chercheur Will Rodman tente d'éradiquer la maladie d'Alzheimer en testant un sérum sur une femelle chimpanzé. Après un incident, sa progéniture est récupérée et élevée par Will au sein de sa propre maison où habite également son père, atteint lui aussi de la maladie. En grandissant, le singe baptisé César deviendra de plus en plus intelligent : le sérum ALZ-112 développé par Will chez Gen-Sys et transmis génétiquement par sa mère a accru ses capacités cérébrales, lui permettant de percevoir le monde qui l'entoure et de communiquer par langage des signes. Mais suite à une agression sur un voisin, Will est forcé de faire enfermer César dans un refuge pour primates. Livré à lui-même parmi des dizaines d'autres singes, ramené au rang de simple animal et maltraité par des gardiens sans scrupules, César développe des plans pour s'échapper. À l'aide de sa compagne Caroline, Will va tenter de l'arrêter avant que la situation ne dégénère. Mais César et ses semblables, contaminés par le virus 113 de Gen-Sys, mènent une révolte pour s'enfuir de la ville...

 

La Planete des Singes Les Origines 2

 

La Planete des Singes Les Origines 3

 

La Planete des Singes Les Origines 4

 

La Planete des Singes Les Origines 5

 

La Planete des Singes Les Origines 6

Mon avis

 

Epoustouflant ! Bravo à Rupert Wyatt pour ce petit bijou qui nous montre ce qu'il se passe avant les premiers opus des années 60. On y apprend beaucoup de choses. Le scénario est vraiment excellent et tient la route. Des effets spéciaux vraiment ahurissants et un casting plutôt bon. James Franco est très convaincant et Andy Sirkis a encore fait un travail extraordinaire. Les intéractions singes/humains sont très bien réalisées. Il faut préciser une chose : ne pas tenir compte de la version Tim Burton de 2001 car La Planète des Singes : Les Origines, comme son nom l'indique, nous montre les origines et les prémices de la prise de pouvoir des singes que l'on peut voir dans les précédents films. L'action est au rendez-vous, on ne s'ennui pas du tout. Les dernières minutes sont vraiment surprenantes et nous donne à réfléchir sur la nature humaine et animale. Surtout restez jusqu'à la fin… Une suite en vue ???

 

Scénario / Histoire :

5/5

Image / Effets spéciaux :

5/5

Bande sonore :

4/5

Acteurs / Personnages :

5/5

NOTE GLOBALE :

19/20

 

Fiche technique

 

Titre original :

Rise of the Planet of the Apes

Titre français :

La Planète des singes : Les Origines

Réalisateur :

Rupert Wyatt

Scénario :

Rick Jaffa, Amanda Silver, Jamie Moss d'après Pierre Boulle

Producteurs :

Peter Chernin, Dylan Clark, Rick Jaffa et Amanda Silver

Production :

20th Century Fox et Chernin Entertainment

Décors :

Claude Paré

Costumes :

Renée April

Image :

Andrew Lesnie

Montage :

Conrad Buff, Mark Goldblatt

Musique :

Patrick Doyle

Budget :

93 millions USD

Pays d'origine :

États-Unis

Genre :

Science-fiction

Durée :

105 minutes

Dates de sortie :

États-Unis : 5 août 2011 

France : 10 août 2011

 

Distribution

 

James Franco (VF : Anatole de Bodinat) :

Will Rodman

Freida Pinto (VF : Alexandra Garijo) :

Caroline Aranha

John Lithgow (VF : Michel Ruhl) :

Charles Rodman

Brian Cox (VF : José Luccioni) :

John Landon

Tom Felton (VF : Dave Milztain) :

Dodge Landon

David Oyelowo (VF : Daniel Lobé) :

Steve Jacobs

Tyler Labine (VF : Emmanuel Gradi) :

Franklin

Jamie Harris :

Rodney

David Hewlett (VF : Jérôme Rebbot) :

Hunsiker

Andy Serkis (VF : Benoît Allemane) :

César (Caesar en VO)

 

Autour du film

 

Ce nouvel opus de La Planète des singes comporte de nombreux clins d’œil au film original de 1968 :

 

- On apprend via des journaux télévisés que le vaisseau spatial « Icarus » commandé par un certain colonel Taylor, disparaîtra des écrans en dépassant la planète Mars… C'est un hommage évident au premier film où George Taylor (joué par Charlton Heston) et son équipage font un bond dans le futur pour se retrouver sur une Terre dominée par des singes intelligents.

 

- La mère de César, sujet principal pour les tests du sérum Genesys, est appelée « Beaux Yeux » (« Bright Eyes »), un autre clin d’œil au film original où Taylor était appelé ainsi par la scientifique chimpanzé Zira.

 

- Stewart, Dodge et Landon, qui étaient les membres de l'équipage de l'Icarus, apparaissent également dans ce nouvel opus de La Planète des Singes, mais dans des rôles très différents.

 

- Dans l'une des scènes, César -dans sa chambre du grenier- manipule une statue de la liberté. Référence évidente au film de 1968.

 

- L'orang-outan se prénomme Maurice, référence à l'acteur Maurice Evans qui interprétait le docteur orang-outan Zaïus dans le film de 1968.

 

- Dans une scène, un des gardiens du refuge regarde un film à la télévision où apparaît brièvement Charlton Heston.

 

- Steve Jacobs et Franklin de Gen-Sys font référence au producteur (Arthur P. Jacobs) et au réalisateur (Franklin J. Schaffner) du film de 1968.

 

- La femelle chimpanzé enlevée du refuge se prénomme Cornélia, référence au Dr. Cornélius du film de 1968.

 

- La phrase "Enlève tes sales pattes" qui provoque la révolte de César dans le refuge se réfère aux premiers mots prononcés par Taylor devant les singes dans le film de 1968.

 

Le tournage a débuté en juillet 2010 à Vancouver au Canada. D'autres scènes ont été tournées à San Francisco et Oahu dans l'Archipel d'Hawaï.

Contrairement aux précédents films, les chimpanzés, gorilles et orang-outans du film ont été créés en images de synthèse par la société Weta Digital de Peter Jackson, aidée par l'Université Columbia. La société a utilisé la capture de mouvements comme pour Avatar et Le Seigneur des Anneaux, et des équations mathématiques précises basées sur la physique pour simuler la fourrure photo-réaliste des singes.

 

Andy Serkis incarne un personnage en image de synthèse pour la sixième fois dans sa carrière après les trois opus du Seigneur des Anneaux, Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne et King Kong.

 

Tobey Maguire et Shia LaBeouf ont tous les deux été pressentis pour interpréter le personnage de Will. C'est finalement James Franco qui a obtenu le rôle.

 

La principale difficulté pour Weta Digital a été le tournage du climax du film qui se déroule sur le Golden Gate Bridge de San Francisco. Le décor gigantesque a été construit près de Vancouver. Durant cette séquence se déroule une bataille épique entre les hommes et les singes – avec des cascades compliquées, des incendies, des explosions, des hélicoptères, des centaines de voitures et de figurants, et le brouillard de San Francisco – qui est aussi le point culminant de l’intensité narrative et émotionnelle et du parcours des personnages.

 

Making Of

 

 

 

Extraits

 



Commenter cet article

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Archives

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog