Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Les Voyages de Gulliver (Gulliver's Travels) est une comédie américaine réalisé par Rob Letterman sorti en France le 23 février 2011.

Les voyages de Gulliver 01

 

 

Synopsis

 

Modeste employé au service courrier d'un journal new-yorkais, Lemuel Gulliver souhaite devenir un grand journaliste. Après avoir menti pour obtenir la rédaction d'un article concernant le triangle des Bermudes, il fait naufrage, et se réveille à Lilliput ; mais il ne se doute pas des péripéties qui l'attendent.

 

Les voyages de Gulliver 02

 

Les voyages de Gulliver 03

 

Les voyages de Gulliver 04

 

Les voyages de Gulliver 05

 

Les voyages de Gulliver 06

 

Les voyages de Gulliver 07

Mon avis

 

Une adaptation comique mais sans grand intérêt du célèbre roman de Jonathan Swift. Jack Black fidèle à lui-même dans ses attitudes, mimiques et autres grimaces pour lesquelles il est célèbre. Les effets spéciaux sont plutôt réussis mais ça s'arrête là. Pourtant, il y avait un bon casting mais le scénario en efface quelques uns. C'est long (ironique pour un film d'une heure et demie), bourré de références cinématographiques, on rigole un peu… bref ce n'est pas le film de l'année !! Un bon divertissement pour les enfants. Point !

 

Scénario / Histoire :

2/5

Image / Effets spéciaux :

3/5

Bande sonore :

3/5

Acteurs / Personnages :

2/5

NOTE GLOBALE :

10/20

 

Fiche technique

 

Titre original :

Gulliver's Travels

Réalisation :

Rob Letterman

Scénario :

Joe Stillman et Nicholas Stoller, d'après l'œuvre de Jonathan Swift

Producteurs :

John Davis et Gregory Goodman

Production :

Twentieth Century Fox Film Corporation, Davis Entertainment et Electric Dynamite

Photographie :

David Tattersall

Montage :

Alan Edward Bell

Musiques :

Henry Jackman

Décors :

Gavin Bocquet

Costumes :

Sammy Sheldon

Pays d’origine : 

Etats-Unis

Genre :

comédie

Durée :

85 minutes

Dates de sortie : 

États-Unis : 25 décembre 2010 

France : 23 février 2011

 

Distribution

 

Jack Black :

Lemuel Gulliver

Emily Blunt :

la Princesse Mary

Jason Segel :

Horatio

Amanda Peet :

Darcy Silverman

Billy Connolly :

le Roi Théodore

Catherine Tate :

la Reine Isabelle

Chris O'Dowd :

le Général Edward

T. J. Miller :

Dan

James Corden :

Jinks

 

Autour du film

 

Les Voyages de Gulliver est une nouvelle adaptation au cinéma du fameux roman d'aventures du même nom, écrit en 1721 par Jonathan Swift. Connue de tous, cette célèbre histoire avait déjà été transposée sur petits et grands écrans à de nombreuses reprises. Ses adaptations les plus marquantes restent le film réalisé en 1960 par Jack Sher, avec Kerwin Mathews dans le rôle de Gulliver, et le téléfilm de Charles Sturridge en 1996. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le nom de Jonathan Swift n'est pas cité au générique de la version de 2011.

 

C'est le déjanté Jack Black qui a été choisi pour incarner le personnage de Gulliver. Immédiatement emballé par l'idée, l'acteur a tout de suite accepté le rôle et a su insuffler à son personnage la touche d'humour qu'on lui connait. "Jack est la pièce maîtresse du film", déclare Rob Letterman. Et le producteur exécutif Benjamin Cooley d'ajouter : "Jack a donné à Gulliver une certaine innocence ; il en a fait un personnage à la fois agaçant et attachant. Il s’amuse comme un gamin dans ce film."

 

La conception des décors du film - gigantesques pour les Lilliputiens, et minuscules pour Gulliver - s'est avérée être un défi de taille pour le chef décorateur Gavin Bocquet, qui avait déjà travaillé sur la dernière trilogie Star Wars. "J’ai constamment pris en compte les problèmes d’échelle, en me demandant par exemple comment les Lilliputiens s’y prendraient pour construire une maison destinée à une personne beaucoup plus grande qu’eux. (...) Au premier regard, la maison semble normale, mais si vous faites plus attention aux détails – comme la machine à café géante (pour les Lilliputiens), les fenêtres et le sol – vous verrez que tout a été fait pour avoir l’air d’avoir été fabriqué par des personnes de 8 centimètres de haut. Imaginez le nombre de lattes qu’il a fallu pour le plancher !", explique le chef décorateur.

 

Les Voyages de Gulliver est le premier film à faire un usage aussi intensif de la caméra DualMoco, dont la technique révolutionnaire a permis de créer la différence de taille entre Gulliver et les Lilliputiens. Jack Black jouait ainsi derrière un écran vert à un endroit du plateau, tandis que les autres acteur faisaient semblant de lui donner la réplique à un autre endroit. "Je voulais que Jack puisse interagir avec les autres acteurs, et je voulais que ces interactions aient l’air naturelles, comme si tous se trouvaient vraiment dans la même pièce. C’est essentiel pour une comédie", explique Rob Letterman.

 

Si la plus grande partie du film a été tournée derrière des écrans verts dans les studios de Pinewood en Angleterre, certaines scènes ont toutefois bénéficié de cadres plus prestigieux, tels que le Blenheim Palace et l’Old Royal Naval College de Greenwich, au sud-est de Londres.

 

En arrivant chez les Lilliputiens, Gulliver ne se gêne pas pour flatter son image aux yeux des minuscules bonshommes, ce qui donne lieu à plusieurs clins d'œils à des blockbusters américains. Le géant se présente ainsi comme le Président beau gosse, dont le vice-président est Yoda. Il se vante également d'avoir survécu au naufrage du Titanic et d'avoir vaincu un certain Dark Vador.

Commenter cet article

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Archives

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog