Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Looper est un film de science-fiction américain écrit et réalisé par Rian Johnson, sorti le 31 octobre 2012.

Looper 01

 

 

Synopsis

 

Dans un futur proche, la Mafia a mis au point un système infaillible pour faire disparaître tous les témoins gênants. Elle expédie ses victimes dans le passé, à notre époque, où des tueurs d’un genre nouveau (les "Loopers") les éliminent. Un jour, l’un d’entre eux, Joe, découvre que la victime qu’il doit exécuter n’est autre que… lui-même, avec 30 ans de plus. La machine si bien huilée déraille…

 

Looper 02

 

Looper 03

 

Looper 04

 

Looper 05

 

Looper 06

 

Looper 07

 

Looper 08

 

Looper 09

 

Looper 10

Mon avis

 

Avec une intrigue à la Terminator, Looper nous propose une histoire plutôt originale et efficace avec de très bons acteurs. Tous les éléments du voyage dans le temps sont là et tiennent la route sans paradoxes apparents. Les effets spéciaux sont du plus bel effet et sont discrets. Les acteurs sont géniaux. Joseph Gordon-Levitt joue a merveille et ressemble vraiment beaucoup à Bruce Willis (malgré quelques prothèses) qui , lui, fera des choses vraiment atroces pour sauver la femme qui l'aime et Pierce Gagnon qui fait penser au personnage d'Anakin Skywalker enfant dans Star Wars Episode 1 car on ressent l'innocence de l'enfant mais également ce "coté obscur" qui fera de lui un tyran dans le futur. Looper est vraiment une "claque" cinématographique avec une fin vraiment inattendue. On ne s'ennui pas et on en redemande !

 

 

Scénario / Histoire :

5/5

Image / Effets spéciaux :

4/5

Bande sonore :

4/5

Acteurs / Personnages :

5/5

NOTE GLOBALE :

18/20

 

 

Fiche technique

 

 

Titre original :

Looper

Réalisation :

Rian Johnson

Scénario :

Rian Johnson

Producteurs :

Ram Bergman et James D. Stern

Production :

Endgame Entertainment et Ram Bergman Productions

Direction artistique :

Ed Verreaux

Décors :

James A. Gelarden

Costumes :

Sharen Davis

Photographie :

Steve Yedlin

Montage :

Bob Ducsay

Musique :

Nathan Johnson

Budget :

60 000 000 de dollars américains

Pays d’origine : 

États-Unis

Genre :

science-fiction, action

Durée :

118 minutes

Dates de sortie : 

États-Unis : 28 septembre 2012 

France : 31 octobre 2012

 

 

Distribution

 

 

Joseph Gordon-Levitt (VF : Alexis Victor) :

Joe

Emily Blunt (VF : Laëtitia Lefebvre) :

Sara

Bruce Willis (VF : Patrick Poivey) :

Joe âgé

Paul Dano (VF : Donald Reignoux) :

Seth

Pierce Gagnon (VF : Oscar Pauwels) :

Cid

Piper Perabo (VF : Dorothée Pousséo) :

Suzie

Noah Segan (VF : Sébastien Desjours) :

Kid Blue

Jeff Daniels (VF : Gabriel Le Doze) :

Jack Abe Mitchell

Garret Dillahunt (VF : Axel Kiener) :

Jesse

Tracie Thoms :

Beatrix

David Jensen :

Super

 

 

Autour du film

 

Sachant que dans Looper, Joseph Gordon-Levitt interprète une version jeune du personnage de Bruce Willis, de nombreuses séances de maquillage ont été nécessaires à sa transformation : tous les matins, il passait ainsi trois heures entre les mains de professionnels chevronnés ! Il s'est également fait poser des prothèses, et ses yeux ont ensuite été numériquement modifiés pour qu'ils aient la même couleur que ceux de son aîné. Cependant, Rian Johnson précise : "On savait bien que le personnage de Joe ne ressemblerait pas exactement à Bruce Willis jeune. On a donc simplement isolé quelques caractéristiques essentielles de sa physionomie". Apparemment, cela a suffi à impressionner le héros de Die Hard, puisque Joseph Gordon-Levitt déclare qu'en voyant le résultat, "Bruce a un peu flippé". Sa partenaire à l'écran Emily Blunt a également été impressionnée : "En arrivant pour la première fois sur le plateau, j'ai à peine reconnu Joseph !", s'exclame-t-elle.

 

Même si la transformation physique de Joseph Gordon-Levitt saute aux yeux, ce n'est pas le seul changement que l'acteur a effectué. Pour que son personnage soit crédible, il a également modifié son jeu en l'adaptant à celui de Bruce Willis, adoptant certains de ses tics et opérant un travail sur sa voix, comme le confirme sa partenaire Emily Blunt. D'ailleurs, la comédienne a elle aussi subi des changements, bien que plus discrets : elle déclare s'être teint les cheveux et avoir bronzé pour le rôle, sans oublier son accent britannique, qu'elle a dû faire disparaître pour composer son personnage, censé être américain.

 

Si dans Looper, Bruce Willis se retrouve confronté à son jeune "alter-ego" (campé par un Joseph Gordon-Levitt méconnaissable), ce n'est pas la première fois que la star fait une telle expérience ! En effet, dix ans auparavant, dans Sale môme, le comédien avait déjà incarné un personnage qui se retrouvait face à lui-même plus jeune, en donnant la réplique à Spencer Breslin !

 

Bruce Willis himself a été impressionné par la performance de Joseph Gordon-Levitt. Le comédien raconte une anecdote à ce propos : "On était assis à une table et Joe était en face de moi, j'étais censé lui donner la réplique, mais tout à coup, je me suis surpris à le regarder et j'ai eu un sentiment étrange : c'est vraiment bizarre d'avoir quelqu'un en face de soi qui vous ressemble, mais en plus jeune. C'est un formidable acteur : j'adore sa manière de travailler et je suis emballé par son jeu dans ce film. Il a réussi à adopter mon phrasé et mon élocution, ce qui était à la fois étrange et vraiment judicieux". Le réalisateur Rian Johnson évoque également ce moment : "On avait ces deux grands comédiens, assis l'un en face de l'autre, qui étaient en pleine discussion, et c'était un spectacle enthousiasmant. On se rapprochait de la fin du tournage et, jusque-là, on avait surtout travaillé avec Joe et Bruce séparément, si bien que c'était exaltant de les avoir réunis dans la même scène", s'exalte le cinéaste.

 

Le voyage dans le temps est un sujet récurrent au cinéma. De Robert Zemeckis (Retour vers le futur) à Alain Resnais (L' Armée des 12 singes), ce thème n'a eu de cesse de nourrir l'imaginaire des réalisateurs. Entre science-fiction et thriller, Looper se rapproche cependant plus de Source Code de Duncan Jones, sorti en 2011.

 

Le film a été tourné en grande partie en Louisiane, à la Nouvelle-Orléans et à Napoleonville. L'équipe est cependant allée tourner pendant deux semaines en Chine, à Shanghai. Au départ, le scénario mentionnait Paris comme décor mais le distributeur chinois du film a proposé de modifier la destination, proposition acceptée par Rian Johnson : "Plus j'y réfléchissais, plus je me disais que c'était assez logique par rapport à l'histoire : Joe rêve de Paris, mais la Chine est une destination où un jeune homme pourrait se rendre dans l'avenir", précise le cinéaste.

 

Rian Johnson a travaillé avec le chef décorateur Ed Verreaux et le directeur de la photographie Steve Yedlin pour récréer une ambiance à la fois futuriste et réaliste : "Je voulais que l'intrigue se déroule à une époque suffisamment lointaine pour qu'on puisse prendre quelques libertés, mais pas non plus dans un futur si éloigné de nous qu'on n'ait plus aucun repère", précise Rian Johnson. "Il fallait qu'on comprenne que la situation de l'être humain s'est dégradée, que l'économie s'est effondrée et que les usines ne tournent plus. C'est pour cela que les voitures ont une trentaine d'années. Les gens extrêmement riches roulent dans des voitures neuves, mais la grande majorité de la population n'a que de vieilles voitures", ajoute Ed Verreaux.

 

Rian Johnson et Ed Verreaux ont confié s'être inspirés de livres d'histoire pour concevoir le design de la machine à voyager dans le temps : "Rian m'a montré une photo de la toute première bombe atomique, surnommée "Gadget" (...). Dès que j'ai découvert ça, j'ai compris ce qui me restait à faire. J'ai cherché un style rétro, très dépouillé, et réaliste. Le plus important, c'était que le spectateur croie que la machine fonctionne – car de toute façon, ce qui compte en réalité, c'est de s'attacher à la progression de l'histoire", affirme le chef décorateur.

 

Pour ne pas vous retrouver démuni face à certains termes utilisés dans le film, voici un petit lexique pour briller en société : en premier lieu, un Looper est un tueur de seconde zone qui travaille pour la mafia du futur. Ses victimes sont envoyées à son époque et il est chargé de se débarrasser de leur cadavre. On croisera également des personnages appelés les portes-flingues ; ce sont des gangsters beaucoup mieux entraînés et chevronnés. Ils détestent les Loopers qu'ils considèrent comme des incompétents. On entendra ensuite parler de Métapsychiques. En 2040, environ 15% de la population a développé des facultés métapsychiques. Il ne s'agit pas d'un réel pouvoir mais plutôt d'un don banal et peu utile, qui sert surtout à frimer. Enfin, les Loopers utilisent une arme spéciale pour tuer leurs victimes ; cette arme, appelée mousqueton, s'avère pratique pour des tueurs peu doués comme les Loopers car elle permet de tuer une cible facilement à une distance de seulement quelques mètres.

Commenter cet article

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Archives

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog