Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Men in Black 3, stylisé MIB3, est un film américain de Barry Sonnenfeld sorti le 23 mai 2012. C'est la suite, avec les deux mêmes acteurs principaux, de Men in Black et Men in Black 2.

Men In Black 3-1

 

 

Synopsis

 

Les années passent et l'agent J continue de travailler pour le MIB, mais un jour l'agent K son ami et mentor qui l'a recruté, disparaît. On dit à J que ce dernier est mort depuis 40 ans... Un certain Boris voyage dans le temps pour tuer l'agent K et déclencher une chaîne d'événements qui se traduira par la fin du monde. L'agent J est alors contraint de « se rendre » en 1969. Il y retrouve le jeune agent K...

 

 

Men In Black 3-2

 

Men In Black 3-3

 

Men In Black 3-4

 

Men In Black 3-5

 

Men In Black 3-6

 

Mon avis

 

On retrouve dans ce 3ème opus tout ce qui avait fait la réussite du premier film : action, humour, casting, etc… Le scénario est assez simpliste mais offre de très bonnes situations comiques. Les effets spéciaux sont vraiment spectaculaires et le méchant vraiment très méchant ! Les acteurs sont parfaits, Will Smith et Tommy Lee Jones toujours aussi "MIB" et Josh Brolin impeccable dans le rôle de l'agent K jeune. On sent l'envie de bien faire pour ce film et rattraper MIB². La 3D n'apporte pas grand chose malheureusement, on se demande même parfois où elle est ! Sinon, MIB3 reste un bon divertissement à voir si vous avez aimé la saga MIB.

 

Scénario / Histoire :

4/5

Image / Effets spéciaux :

4/5

Bande sonore :

4/5

Acteurs / Personnages :

4/5

NOTE GLOBALE :

16/20

 

Fiche technique

 

Titre :

Men in Black 3 ou MIB3

Titre français :

Men in Black 3

Réalisation :

Barry Sonnenfeld

Scénario :

Etan Cohen

Producteurs :

Walter F. Parkes et Laurie MacDonald

Production :

Amblin Entertainment, Parkes + MacDonald, Hemisphere Media Capital et Imagenation Abu Dhabi

Décors:

Susan Bode

Musique :

Danny Elfman ; Pitbull (chanson)

Photographie :

Bill Pope

Montage :

Don Zimmerman

Costumes :

Mary E. Vogt

Durée :

103 minutes

Genres :

Science-fiction, action, fantastique, comédie

Dates de sortie : 

France : 23 mai 2012 

États-Unis : 25 mai 2012

 

Distribution

 

Will Smith (V. F. : Greg Germain) :

James Edwards III / agent J

Tommy Lee Jones (V. F. : Samuel Labarthe) :

Kevin Brown / agent K

Josh Brolin (V. F. : Samuel Labarthe )  :

Kevin Brown / agent K en 1969

Jemaine Clement :

Boris

Emma Thompson (V. F. : Frédérique Tirmont) :

Olivia / agent O

Michael Stuhlbarg :

Griffin

Mike Coter :

Colonel

Nicole Scherzinger :

Lily

Michael Chemus :

Jeffrey Price

Alice Eve (V. F. : Christèle Billault) :

Olivia / Agent O en 1969

David Rasche :

agent X

Bill Hader :

Andy Warhol / Agent W

Will Arnett (V. F. : Philippe Valmont) :

Agent AA

Lanny Flaherty :

Obadiah Price

Michael Chernus :

Jeffrey Price

Mike Colter :

le Colonel

Cayen Martin :

le fils du Colonel

Keone Young (V. F. : Gérard Surugue) :

Mr. Wu

Lady Gaga :

la mère des aliens

Tim Burton :

un alien

Justin Bieber :

un alien

 

Autour du film

 

La mise en chantier de Men in Black III n'a pas été de tout repos... Le projet initié en 2009 s'est tout d'abord heurté à de solides problèmes de scénario : de grands scénaristes comme Etan Cohen, Jeff Nathanson ou David Koepp ont tenté de donner de la cohérence à cette histoire de voyage dans le temps compliquée. Tellement compliquée que le tournage a démarré sans que le scénario ne soit achevé ! Et les ennuis ont continué, les prises de vues ayant dû s'arrêter plusieurs semaines pour la réécriture des scènes se déroulant dans le passé, à la demande de Will Smith, augmentant ainsi le budget de manière considérable... Au total, le film a coûté 75 millions de plus que le second volet, devenant un pari risqué pour Sony, comme le confie le réalisateur Barry Sonnenfeld : "On savait en démarrant le film qu’on n'avait pas de 2ème ou 3ème acte achevé. Etait-ce responsable ? La réponse est que, si le film marche aussi bien que je le pense, c’est un coup de génie. Si c’est un échec total, alors ce sera une idée stupide."

 

Qui dit Men in Black, dit extraterrestres en tous genres. Et s'il y a bien un maître dans la confection de monstres pour le cinéma, en tout cas à notre époque, c'est bien Rick Baker ! Ce lauréat de 7 Oscars revient donc pour cette suite, avec une multitude de créatures toutes plus originales les unes que les autres.

 

Le grand méchant de Men In Black III, Boris (interprété par Jemaine Clement), appartient à la race extraterrestre des "Boglodites" (inventée pour le film), et sa conception physique nécessitait plus de 4 heures de maquillage tous les matins. Pour son rôle, l'acteur, que l'on a déjà pu apercevoir dans la série Flight of the Conchords, a puisé son inspiration dans des cassettes d'apprentissage d'anglais, ce qui lui donne un accent très prononcé, et des expressions assez exagérées.

 

Pour la conception des extraterrestres des années 1960 de ce troisième volet, le spécialiste en la matière Rick Baker s'est inspiré des stéréotypes des premiers films de science-fiction, comme Planète interdite (1957) ou La Machine à explorer le temps (1960). A la manière des créatures de Mars Attacks ! de Tim Burton, il a voulu privilégier ce côté rétro-futuriste, à la fois loufoque et saisissant.

 

La centaine d'aliens peuplant ce troisième opus a nécessité des techniques variées. Rick Baker et son équipe ont fait appel à toutes les techniques de maquillage et d'effets spéciaux disponibles : de la simple prothèse à l'animatronique, en passant par des marionnettes et des créatures CGI ("Computer-Generated Imagery") créées par ordinateur...

 

Déjà aux commandes pour les deux premiers films, la chef-costumière Mary E. Vogt revient à la barre pour ce troisième opus. Conceptrice des fameux costumes noirs, elle a dû en fabriquer près de 50, rien que pour Will Smith et Josh Brolin ! Ils étaient tous particuliers, et faits pour des scènes bien précises (cascades, gros plans, course...).

 

Censé être un Agent K jeune, Josh Brolin se devait de coller aux mimiques de son modèle, et à son jeu...mesuré. Mais il dut malgré tout passer au maquillage, et se faire appliquer une prothèse nasale, issue d'un moulage du propre nez de Tommy Lee Jones fait il y a une vingtaine d'année, et conservé...dans les archives de la Columbia Pictures !

 

La terrifiante moto de Boris, mi-mécanique mi-organique, mesure près de 3 mètres pour un poids de 360 kg. Malgré sa conception particulière, elle peut atteindre les 160 km/h.

Commenter cet article

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog