Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Mission impossible (Mission: Impossible) est un film américain de Brian De Palma, sorti le 23 octobre 1996.
Ce film est le premier opus de la saga cinématographique inspirée par la série télévisée Mission impossible.

Mission Impossible 1

 

 

Synopsis

 

Les membres d'un commando de la CIA sont envoyés à Prague avec pour mission d'appréhender, lors d'une réception dans l'ambassade américaine, un espion ennemi qui s'apprête à dérober une disquette contenant la liste secrète des agents en Europe centrale. Seulement ils ignorent que la CIA, persuadée que le commando est infiltré par une taupe, a envoyé une seconde équipe sur place...

 

Mission Impossible 2

 

Mission Impossible 3

 

Mission Impossible 4

 

Mission Impossible 5

 

Mission Impossible 6

Mon avis

 

Mission Impossible peut être annoncé comme un bon film d'action et d'espionnage dans la lignée de la série télé mais ça s'arrête là !!! L'histoire est un peu brouillon et les scènes d'actions particulièrement trop "attendues", je veux dire que ça manque de spontanéité. Mais il ne faut pas prendre le film au premier degré car les scènes du TGV manquent de réalisme et surtout c'est infaisable (et oui !! où sont les caténaires ? pourquoi un conducteur à l'arrière du train ? un hélicoptère dans le tunnel sous la manche, etc…). Bref un bon divertissement sans plus !!!

 

Scénario / Histoire :

3/5

Image / Effets spéciaux :

4/5

Bande sonore :

4/5

Acteurs / Personnages :

3/5

NOTE GLOBALE :

14/20

 

Fiche technique

 

Titre original :

Mission: Impossible

Titre français :

Mission impossible

Réalisation :

Brian De Palma

Scénario :

David Koepp et Robert Towne

Producteurs :

Tom Cruise et Paula Wagner

Production :

Paramount Pictures et Cruise/Wagner Productions

Décors :

Norman Reynolds

Photographie :

Stephen H. Burum

Montage :

Paul Hirsch

Musique :

Danny Elfman

Durée :

1h50

Dates de sortie : 

États-Unis : 22 mai 1996 

France : 23 octobre 1996

 

Distribution

 

Tom Cruise (VF : Patrick Poivey)  :

Ethan Hunt

Jon Voight (VF : Claude Giraud)  :

Jim Phelps

Emmanuelle Béart (VF : elle-même)  :

Claire Phelps

Henry Czerny :

Eugene Kittridge

Jean Reno (VF : lui-même)  :

Franz Krieger

Ving Rhames (VF : Jacques Martial)  :

Luther Stickell

Kristin Scott-Thomas :

Sarah Davies

Vanessa Redgrave :

Max

Emilio Estévez :

Jack Harmon (non crédité)

Andreas Wisniewski :

Garde du corps de Max

Dale Dye :

Frank Barnes, lieutenant de Kittridge

Ingeborga Dapkunaite :

Hannah Williams

Rolf Saxon :

William Donloe, analyste de la CIA

Marcel Iures :

Alexander Golytsin

 

Autour du film

 

Le film a coûté 78 millions de dollars.

 

Parmi les libertés prises avec la réalité, on relève, dans la scène se déroulant dans le tunnel sous la Manche, que le train sur lequel se trouve Ethan Hunt, interprété par Tom Cruise, croise un autre train. Ce croisement est impossible dans le tunnel en question, dans la mesure où les trains allant de France vers l'Angleterre ont un tunnel propre, et que les trains faisant le chemin opposé ont aussi leur propre passage.

 

Dans la même scène, une rame de TGV Atlantique (les billets de train indiquent d'ailleurs Londres à Paris Montparnasse et non Paris Nord) a été utilisée en lieu et place d'une rame du parc Eurostar. Cependant, la scène où l'on voit un conducteur dans la cabine arrière est fondée puisque les trains empruntant le Tunnel sous la manche doivent avoir un mécanicien en cabine arrière en cas d'incident. Le TGV roule sans électricité ! Il n'y a pas de caténaires !

 

Peter Graves qui devait reprendre son rôle de Jim Phelps dans ce film faisant suite aux deux séries a refusé de jouer étant donné que son rôle a été perverti. En effet, dans le film on apprend à la fin que Jim Phelps est un traître alors qu'il n'a jamais trahi son pays et ses missions depuis plus de 30 ans selon Peter Graves.

 

En 1998, le film a été adapté en jeu vidéo sur Nintendo 64.

Commenter cet article

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog