Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Pacific Rim est un film de science-fiction américain réalisé par Guillermo del Toro et sorti le 17 juillet 2013.

Pacific Rim 01

 

 

Synopsis

 

Pour combattre les Kaijus, des créatures sorties d'une brèche inter-dimensionnelle près de la faille géologique au fond de l'Océan Pacifique en août 2013, un nouveau genre d’arme a été conçu : des robots géants, appelés les Jaegers, qui sont contrôlés en simultané par deux pilotes dont les esprits sont reliés par un pont neurologique.
Si les premiers modèles ont permis la victoire, les monstres reviennent plus forts et en 2020, ceux-ci subissent une vague de revers. À la veille de la défaite, alors que le programme Jeager vient d’être abandonné, en 2025, les forces qui défendent l’humanité n’ont pas d’autre choix que de se tourner vers deux héros improbables : un ancien pilote, Raleight Becket, encore traumatisé par la mort de son frère pendant un affrontement contre un Kaiju et une recrue, Mako Mori qui n’est jamais allée sur le terrain…

 

Pacific Rim 08

 

Pacific Rim 02

 

Pacific Rim 03

 

Pacific Rim 09

 

Pacific Rim 04

 

Pacific Rim 07

 

Pacific Rim 06

 

Pacific Rim 10

 

Pacific Rim 05 

Mon avis

 

Au vu de toute la campagne publicitaire et virale autour de Pacific Rim, je m'étais un peu méfié et j'avais limité mes attentes suite à ma déception lorsque j'ai vu Iron Man 3 (qui avait également une assez large campagne médiatique). Et bien, non… Pas déçu du résultat ! En même temps, c'est un del Toro… Donc on sait, plus ou moins, à quoi s'attendre.
On sent vraiment l'admiration des Kaiju (monstres géants très prisés dans le cinéma japonais) de la part de Guillermo del Toro. Les effets spéciaux sont fabuleux et les Kaiju et Jaegers sont d'un tel niveau de réalisme que ça nous plonge tout de suite dans l'univers que del Toro a désiré nous montrer.
Les créatures sont vraiment impressionnantes et menaçantes. Les robots Jaegers le sont tout antant. Les combats entre eux sont à couper le souffle. On reste scotché sur son siège et on ne voit pas le temps passé… quitte à en redemander. Pour cela faudra attendre un peu car Pacific Rim 2 est en cours d'écriture.
L'introduction en début de film est parfaite : ni trop courte ni trop longue et donne tout de suite le ton du film. Il y a très peu de zones d'ombres et d'incohérences dans le scénario. L'histoire, certes banale, est efficace et offre beaucoup d'actions et un peu d'humour comme sait le faire Guillermo. Le casting est également de très bonne facture car c'est juste et sans fioriture avec certains personnages peu exploités mais pour lesquels on s'attache rapidement. On retrouve un acteur cher aux yeux de Guillermo : Ron Perlman, qui a un rôle mineur dans le film mais qui se fait rare au cinéma et qui n'a pas travaillé à visage découvert depuis longtemps avec del Toro (cf : les Hellboy). Charlie Hunnam est également parfait dans son rôle et Idris Elba : quel charisme !
Visuellement, Pacific Rim est surprenant et sans limites. On sent bien les 200 millions de dollars investit dans cette production. Ce qui est étonnant, c'est que, justement, 200 millions de dollars semblent insuffisants pour de tels effets spéciaux et pourtant !!! Le thème musical est génial (revenant régulièrement dans le film) et les effets sonores aussi.
Enfin un blockbuster, un vrai ! Du grand spectacle intelligent qui en met plein les yeux. Tous les détails visuels et scénaristiques dans le film ont une importance et ne sont pas là pour faire beau ou bien. Comme par exemple La Dérive (pont neuronal entre les pilotes) qui est une idée de génie. C'est un petit bijou visuel qui détrône amplement et mélange Transformers, Godzilla et Iron Man. Donc vivement la suite, où il est prévu qu'un Jaeger français fasse son apparition.. Cocoricoooooooooo !
Guillermo del Toro revient en force après Hellboy et Hellboy 2, et ça… ça fait du bien !

 

Scénario / Histoire :

5/5

Image / Effets spéciaux :

5/5

Bande sonore :

4/5

Acteurs / Personnages :

4/5

NOTE GLOBALE :

18/20

 

 

Fiche technique

 

 

Réalisation :

Guillermo del Toro

Scénario :

Travis Beacham et Guillermo del Toro

Producteurs :

Jon Jashni, Mary Parent et Thomas Tull

Production :

Warner Bros. et Legendary Pictures

Décors :

Andrew Neskoromny et Carol Spier

Costumes :

Kate Hawley

Photographie :

Guillermo Navarro

Montage :

Peter Amundson

Son :

Tim Walston

Musique :

Ramin Djawadi

Budget :

200 000 000 de dollars

Pays d’origine :

États-Unis

Format :

couleur - 2.35 : 1 - 35 mm

Genre :

science-fiction

Durée :

132 minutes

Dates de sortie : 

États-Unis : 12 juillet 2013 

France : 17 juillet 2013

 

Distribution

 

Charlie Hunnam (V. F. : Thibault Belfodil) :

Raleigh Becket

Idris Elba (V. F. : Jean-Paul Pitolin) :

Stacker Pentecost

Charlie Day (V. F. : Benoît DuPac) :

Newt Geizler

Ron Perlman (V. F. : Sylvain Lemarié)  :

Hannibal Chow

Max Martini (V. F. : Jean-Michel Fête) :

Hercules "Herc" Hansen

Robert Kazinsky (V. F. : Axel Kiener) :

Chuck Hansen

Burn Gorman :

Hermann Gottlieb

Clifton Collins Jr. (V. F. : Sébastien Desjours) :

Tendo Choi

Rinko Kikuchi (V. F. : Geneviève Doang) :

Mako Mori

Robert Maillet :

Aleksis Kaidanovsky

Diego Klattenhoff (V. F. : Raphaël Cohen) :

Yancy Becket

Heather Doerksen :

Sasha Kaidanovsky

 

 

Autour du film


Dans Pacific Rim, Guillermo del Toro collabore une fois de plus avec son acteur fétiche Ron Perlman, après Cronos, Blade 2, Hellboy et sa suite. Pour l'occasion, le comédien retrouve son statut d'être humain dans un film de del Toro pour la première fois depuis "Cronos" en 1993. Ce film marque également les retrouvailles de Perlman avec Charlie Hunnam, les deux hommes se connaissant très bien de par la série à succès Sons of Anarchy.

 

Le compositeur très chevronné Ramin Djawadi a été choisi pour être aux commandes de la musique de Pacific Rim, d'après son travail sur Iron Man et la série Le Trône de fer : Game of Thrones.

 

A l’origine, Tom Cruise devait incarner le personnage d’Idris Elba.

 

Pacific Rim a été converti en 3D en post-production, ce qui peut paraitre étonnant étant donné que Guillermo del Toro a toujours été réfractaire à ce procédé. Cette décision réside en fait d'une volonté de la Warner, celle-ci ayant jugé que ce film, faisant la part belle à la robotique, comporte des éléments se prêtant parfaitement à des effets 3D.

 

Le metteur en scène Guillermo del Toro a dû travailler en moins de temps qu'à l'accoutumée pour Pacific Rim, soit 103 jours de tournage - le réalisateur n'avait jamais bouclé de film en moins de 115 jours auparavant. Pour ce, il avait dépêché une équipe restreinte pour travailler avant l'équipe principale et lors des jours de repos. Del Toro lui-même travaillait 7 jours sur 7, jusqu'à 18 heures par jour. Pressé par le temps, il a également laissé une plus grande place à l'improvisation des acteurs.

 

Pacific Rim est l'histoire de l'affrontement entre "Kaiju" et "Jaeger" créés par les hommes pour leur faire face. Le mot "Jaeger" vient de l'allemand et signifie "chasseur", tandis que "Kaiju" vient du japonais, traduit littéralement par "bête gigantesque" ou "bête étrange". Il s'agit d'un terme communément utilisé pour désigner les monstres des films de science-fiction japonais comme Godzilla.

 

Les Kaiju et Jaeger ont été l'objet de toutes les attentions des artistes et illustrateurs afin de leur donner à chacun une identité visuelle forte et singulière. Guillermo del Toro a donné carte blanche aux graphistes avec pour seule consigne de s'inspirer de lézards, crustacés ou d'insectes. Les Kaiju ont même différents surnoms : Knifehead (Tête de lame), Axehead (Tête de hache), Leatherback (Dos de cuir)...

 

Les équipes de Pacific Rim ont travaillé en étroite collaboration avec ILM (Industrial Light & Magic), société fondée par George Lucas lors de la préparation de Star Wars, et à laquelle on doit notamment les effets spéciaux de Jurassic Park, Indiana Jones et Terminator.

 

Les cockpits des Jaegers, abritant les pilotes incarnés par les acteurs, ont été intégralement construits pour les besoins du film : particulièrement imposants, ils pesaient entre 20 et 34 tonnes pour une hauteur de 6 mètres, construits sur une base amovible pouvant secouer toute la structure. Les acteurs, directement attachés aux machines par les mains, les bras, le dos et les pieds, subissaient donc directement la violence des coups, rendant le tournage particulièrement éprouvant. Guillermo del Toro ajoute : "Je voulais que les chocs soient très violents, et que tous les éléments entrent en collision de façon instantanée et viscérale, afin que les acteurs réagissent vraiment physiquement aux impacts."

 

Les combats se déroulant pour la plupart dans l'Océan Pacifique, l'eau a été omniprésente pendant le tournage. Laird McMurray, responsable des effets spéciaux, raconte : "Nous avions installé d’énormes jets d’eau (...) programmés pour asperger les acteurs à différents moments, allant parfois jusqu’à un rythme de 4 500 litres par prise. Et il fallait chauffer l’eau, car nous tournions en hiver au Canada."

 

Making Of

 

 

Commenter cet article

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Archives

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog