Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Sans Sarah rien ne va (Forgetting Sarah Marshall) est un film américain réalisé par Nick Stoller, sorti le 18 juin 2008.

Sans Sarah rien ne va 1

 

 

Synopsis

 

Pour Peter Bretter, rien ne va plus. Musicien dont la renommée reste à faire, sa copine, Sarah, qui est une star de série télé, vient en plus de le plaquer ! Afin d'oublier ses malheurs, et surtout son ex, il décide de partir en vacances pour Hawaï. Mais cette décision s'avère être une très mauvaise idée : Sarah a eu la même idée, et, de plus, est descendue au même hôtel... Avec son nouvel amant, un rocker dont sa renommée, à lui, est déjà toute faite.

 

Sans Sarah rien ne va 2

 

Sans Sarah rien ne va 4

 

Sans Sarah rien ne va 5

 

Sans Sarah rien ne va 3

 

Sans Sarah rien ne va 6

Mon avis

 

Avec un scénario déjà vu, ce film (qui est sensé être comique) offre guère d'originalité. Certes, le casting est jeune mais seul Jason Segel tire son épingle du jeu. Pour les habitués de How I Met Your Mother, bien qu'étant dans des situations comiques comme dans la série, on le trouve ici très convaincant dans son rôle (petit regret pour son doublage VF qui n'est pas le même que la série). On le voit aussi dans son plus simple appareil très souvent ! C'est un humour un peu particulier car je ne me souviens pas avoir ri franchement, juste quelques rictus (et encore). Dommage !!!

 

 

Scénario / Histoire :

2/5

Image / Effets spéciaux :

4/5

Bande sonore :

3/5

Acteurs / Personnages :

3/5

NOTE GLOBALE :

12/20

 

Fiche technique

 

Titre français :

Sans Sarah rien ne va

Titre original :

Forgetting Sarah Marshall

Réalisateur :

Nick Stoller

Scénariste :

Jason Segel

Producteur :

Judd Apatow et Shauna Robertson

Production :

Apatow Productions et Universal Pictures

Photographie :

Russ T. Alsobrook

Musique :

Lyle Workman

Monteur :

William Kerr

Décors :

K.C. Fox

Costumes :

Leesa Evans

Durée :

1 heure 51 minutes

Dates de sortie :

USA : 18 avril 2008

France : 18 juin 2008


Distribution

 

Jason Segel :

Peter Bretter

Kristen Bell :

Sarah Marshall

Russell Brand :

Aldous Snow

Mila Kunis :

Rachel

Bill Hader :

Brian Bretter

Liz Cackowski :

Liz Bretter

Maria Thayer :

Wyoma

Jonah Hill :

Matthew

Paul Rudd :

Chuck

June Diane Raphael :

Ann

Kristen Wiig :

Prahna

Jack McBrayer :

Darald

Taylor Wily :

Kemo

Davon McDonald :

Dwayne

Branscombe Richmond :

Keoki

Steve Landesberg :

Dr. Rosenbaum

Kala Alexander :

Greg

Carla Alapont :

La fille sexy

Kalani Robb :

Un serveur

Francesca DeBlanco :

Une hôtesse

Billy Bush :

Lui-même

William Baldwin :

Det. Hunter Rush


Autour du film

 

Trois des acteurs principaux du film se sont fait connaître par des séries télévisées. Kristen Bell est la star de Veronica Mars. Elle joue également dans la série-phénomène Heroes. Jason Segel, quant à lui, fait parti du casting de la sitcom How I Met Your Mother. Mila Kunis a tenu le rôle de Jacky dans 70's Show pendant huit ans.

 

Avant le début du tournage, la célèbre spirite Kahu Auntie Netty a béni la production. Afin de prémunir l'équipe contre le mauvais sort, elle posa ses mains sur la tête des comédiens et des techniciens en récitant des prières et des paroles d'amour hawaïennes. Il faut croire que ses voeux ont été exaucés puisque, tout au long des 33 jours de tournage à Oahu, le temps est resté idyllique.

 

Jason Segel a toujours souffert du vertige. Quoi de mieux pour exorciser ses démons que de faire sauter son personnage du haut d'une falaise ? Le réalisateur et son équipe ont déniché un promontoire donnant sur l'océan à perte de vue à Laie Point sur la côte nord d'Oahu. C'est de cette falaise d'une hauteur de 10 mètres que les gamins du coin plongent dans la mer. Autant dire que le tournage de la scène où Peter s'accroche désespérément à la falaise, tandis que Rachel s'ébroue dans l'eau en l'encourageant à plonger, n'a pas été une partie de plaisir... L'équipe installa d'abord sur la falaise deux grues mobiles d'une hauteur respective de 25 et 12 mètres. Pendant que les techniciens réglaient l'éclairage et les caméras, trois bateaux de sauvetage sillonnaient le secteur afin de s'assurer que les conditions météo soient satisfaisantes. Même le perchiste était dissimulé dans un tube de caoutchouc flottant sur l'eau. Les difficultés logistiques étaient significatives, mais pas insurmontables. "Nous avons un plan extraordinaire où Peter est terrorisé et il faut dire que Jason était littéralement terrifié en s'accrochant aux rochers" se rappelle Stoller. "Il a vraiment prouvé qu'il était un grand artiste en passant six heures d'affilée, attaché à un flanc de la falaise, au milieu des arbustes. De même, Mila a été formidable. Elle est restée dans l'eau tout le temps nécessaire, sans palmes ni combinaison de plongée. Il y avait simplement un plongeur sous-marin à quelques mètres de là pour veiller à sa sécurité. Leur endurance à tous les deux m'a impressionné. "C'est à ce moment-là que j'ai compris que j'étais profondément lâche, alors que des gamins sautaient du haut de la falaise autour de moi" confie Segel. "En restant pendant des heures sur cette falaise, j'ai énormément bronzé, ce qui risquait de poser un problème à la scripte... !"

 

Du premier au dernier jour de tournage, le réalisateur Nick Stoller était convaincu qu'il fallait laisser une large place à l'improvisation. Comme sur la plupart des productions estampillées Apatow, les comédiens ont disposé d'une grande liberté à partir des dialogues d'origine. Au final, seules les prises les plus drôles sont conservées au montage. C'est ainsi que dans la scène où Sarah largue Peter, le scénario prévoyait que celui-ci soit d'abord tout nu, puis qu'il s'habille. "On s'est dit que ça serait beaucoup plus drôle que Peter reste à poil pendant toute la séquence de rupture, signale Stoller. En plus, Jason adore être à poil !"


Commenter cet article

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Archives

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog