Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

The Thing est un film de science-fiction horrifique américain réalisé par Matthijs van Heijningen Jr. sorti le 12 octobre 2011.

 

Il s'agit d'une préquelle au film éponyme de John Carpenter de 1982. L'action se situe quelques jours avant celle du précédent film. L'intrigue est basée sur la nouvelle La Bête d'un autre monde (Who Goes There?) tiré du recueil Le ciel est mort de John W. Campbell.

The Thing 1

 

 

Synopsis

 

La paléontologue Kate Lloyd part en Antarctique rejoindre une équipe de scientifiques norvégiens qui a localisé un vaisseau extraterrestre emprisonné dans la glace. Elle y découvre un organisme qui semble s'être éteint au moment du crash, de multiples années auparavant. Mais une manipulation élémentaire libère accidentellement la créature de sa prison glacée. Capable de reproduire à la perfection tout organisme vivant, elle s'abat sur les membres de l'expédition, les décimant un à un. Kate s'allie au pilote américain Carter pour tenter de mettre fin au carnage. Aux confins d’un continent aussi fascinant qu’hostile, le prédateur protéiforme venu d’un autre monde tente de survivre et de prospérer aux dépens d’humains terrorisés qu’il infecte et pousse à s’entre-tuer. The Thing sert de prélude au film culte de 1982, réalisé par John Carpenter, dont il reprend le titre.

 

The Thing 2

 

The Thing 3

 

The Thing 4

 

The Thing 5

 

The Thing 6

Mon avis

 

Un bon prequel au film de John Carpenter ! On y retrouve l'origine de la créature et à la toute fin de film le lien avec le film de 1982. Malgré le manque de profondeur des acteurs principaux, l'ambiance du film et les effets spéciaux sont vraiment très bien faits. Avec le jeu vidéo sorti au début des années 2000, qui raconte l'histoire après le film de Carpenter, on obtient une bonne trilogie. Les créatures que l'on voit dans ce prequel sont assez proches de celles du jeu vidéo. La musique, signée Marco Beltrami, nous immerge dans cette froideur et cette terrifiante atmosphère suscitée par la créature. Toutefois, ce film étant un prequel au film de Carpenter, il est bourré de références au premier film de 1982. Pourquoi pas une suite… au film de Carpenter ?!

 

 

Scénario / Histoire :

4/5

Image / Effets spéciaux :

4/5

Bande sonore :

4/5

Acteurs / Personnages :

3/5

NOTE GLOBALE :

15/20

 

 

Fiche technique

 

 

Titre :

The Thing

Réalisation :

Matthijs van Heijningen Jr.

Scénario :

Eric Heisserer et Ronald D. Moore, d'après l’œuvre de John W. Campbell

Producteurs :

Marc Abraham et Eric Newman

Production :

Morgan Creek Productions et Strike Entertainment

Musique :

Marco Beltrami

Montage :

Peter Boyle, Julian Clarke et Jono Griffith

Photographie :

Michel Abramowicz

Costumes :

Luis Sequeira

Décors :

Sean Haworth

Pays :

États-Unis, Belgique

Durée :

103 minutes

Budget :

35 000 000 de dollars

Dates de sortie : 

France : 12 octobre 2011 

États-Unis : 14 octobre 2011

 

 

Distribution

 

 

Mary Elizabeth Winstead (VF : Ingrid Donnadieu) :

Kate Lloyd

Joel Edgerton (VF : Boris Rehlinger) :

Carter Braxton

Ulrich Thomsen (VF : Féodor Atkine) :

Dr Sander Halversen

Eric Christian Olsen (VF : Franck Lorrain) :

Adam Finch

Adewale Akinnuoye-Agbaje (VF : Frantz Confiac) :

Derek Jameson

Trond Espen Seim (VF : Luc Bernard) :

Edvard Wolner

Jørgen Langhelle :

Lars

Stig Henrik Hoff (VF : Gilles Morvan) :

Peder

Jonathan LLoyd Walker (VF : Renaud Marx) :

Colin

Kristofer Hivju : (VF : Bernard Gabay) :

Jonas

Paul Braunstein (VF : Xavier Fagnon) :

Ian Griggs

Kim Bubbs (VF : Ludivine Maffren) :

Juliette

Carsten Bjørnlund : (VF : Alexis Victor) :

Karl

Jan Gunnar Røise (VF : Rémi Bichet) :

Olav

Jo Adrian Haavind (VF : Bertrand Liebert) :

Henrik Larsen

Ole Martin Aune Nielsen :

Mattias

 

 

Autour du film

 

Dans le film, on peut entendre la musique d’Ennio Morricone de 1982 ("Humanity [Part II]"). Le producteur Marc Abraham déclare d'ailleurs à ce propos, qu'"il y a quelque chose de terriblement obsédant dans cette musique. Elle transpire la tension et la paranoïa, et nous savions qu’il nous fallait lui rendre hommage."

 

Concernant les trucages et effets spéciaux, l'équipe a mêlé les images de synthèse aux effets pratiques, sans pour autant négliger les nouvelles technologies, comme l'explique la productrice d’effets visuels Petra Holtorf Stratton : "Le réalisme était notre souci premier. Le travail réalisé par Image Engine Design pour District 9 et le réalisme des créatures avaient grandement impressionné Matthijs van Heijningen Jr.", explique-t-elle. Le metteur en scène poursuit : "Le monstre peut modifier n’importe quelle structure cellulaire - à n’importe quel moment - et former de nouveaux tissus translucides. On peut voir les veines se regrouper, les muscles se former pour devenir un autre organisme. Les images de synthèse sont très utiles pour ce genre d’effets."

 

Le chef décorateur Sean Haworth s'est beaucoup documenté et inspiré de journaux, de photos et de documentaires pour mettre au point un décor de l'Antarctique crédible.

 

Le film a été tourné dans les studios Pinewood de Toronto, et bénéficie de l'expérience d'Alec Gillis et de Tom Woodruff, Jr. (II), génies des effets spéciaux cosmétiques et mécaniques (Starship Troopers, AVP: Alien vs. Predator) qui s'efforcent ici de rendre hommage aux incroyables trucages du film original conçus par Rob Bottin.

Commenter cet article

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Archives

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog