Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Total Recall : Mémoires programmées (Total Recall) est un film de science-fiction américain réalisé par Len Wiseman et sorti le 15 août 2012.

 

Il s'agit de la seconde adaptation de la nouvelle Souvenirs à vendre (We Can Remember It for You Wholesale) de Philip K. Dick parue en 1966, après Total Recall de Paul Verhoeven sorti en 1990.

Total Recall Mémoires Programmées 01

 

 

Synopsis

 

Dans un futur indéterminé, la Terre a fait l'objet de plusieurs conflits chimiques qui ont rendu une bonne partie de notre monde inhabitable. Seuls deux grands territoires sont restés sains : les Îles anglaises, ainsi qu'une partie des côtes européennes, connue sous le nom d'Union fédérale britannique, puissance économique, et l'Australie, appelée « la Colonie », en état de pauvreté. Doug Quaid, un ouvrier fabriquant des robots de sécurité, en a assez de vivre la même vie, jour après jour. Intéressé par les offres de la société Rekall, qui propose à ses clients l'implant de souvenirs virtuels, il se lance dans l'aventure et décide de se faire implanter les souvenirs d'un agent secret en mission. Et il se retrouve brusquement embarqué dans une traque sans merci qui pourrait déterminer le sort de millions de vies, sans savoir s'il vit un rêve ou la réalité…

 

Total Recall Mémoires Programmées 02

 

Total Recall Mémoires Programmées 07

 

Total Recall Mémoires Programmées 08

 

Total Recall Mémoires Programmées 03

 

Total Recall Mémoires Programmées 06

 

Total Recall Mémoires Programmées 04

 

Total Recall Mémoires Programmées 09

 

Total Recall Mémoires Programmées 05

Mon avis

 

Quand on connaît l'œuvre originale de Philip K.Dick, on s'aperçoit que l'adaptation de Paul Verhoeven et celle de Len Wiseman ont gardé l'idée principale du roman mais ne respecte pas l'histoire originale. Si on mélangeait les deux films on en serait proche. Toutefois, il est bien dommage que Total Recall : Mémoires Programmées ne soit pas une fidèle adaptation de la nouvelle de Philip K.Dick car cela aurait été vraiment époustouflant vu les moyens visuels que l'on est capable de réaliser à notre époque.


Néanmois, ce nouveau film propose une histoire originale si l'on ne tient pas compte du Total Recall de 1990. Les effets spéciaux sont spectaculaires (surtout la course poursuite en voitures magnétiques !) ainsi que les décors montrant les villes. Les acteurs sont très convaincants et l'action est toujours au rendez-vous (en effet, le Total Recall nouvelle version est beaucoup plus rythmé que celui de 1990). Le film est bourré de références à la version Verhoeven ainsi qu'à d'autres grands films. En effet le design et la gestuelle des robots fait penser à ceux d'I-Robot, la femme corpulente (dissimulant Schwarzenegger quand il arrive sur Mars), la prostituée à 3 seins, un monde à la Minority Report, etc…


Bref, Total Recall : Mémoires Programmées est un bon diverstissement et  il faut aller voir ce film sans à priori et ne pas tenir compte de la version Verhoenven de 1990.

 

Scénario / Histoire :

3/5

Image / Effets spéciaux :

5/5

Bande sonore :

4/5

Acteurs / Personnages :

4/5

NOTE GLOBALE :

16/20

 

Fiche technique

 

Titre original :

Total Recall

Titre français :

Total Recall : Mémoires programmées

Réalisation :

Len Wiseman

Scénario :

Mark Bomback, James Vanderbilt et Kurt Wimmer d'après Souvenirs à vendre de Philip K. Dick

Producteurs :

Toby Jaffe et Neal H. Moritz

Pproduction :

Original Film, Rekall Productions et Total Recall

Décors :

Patrick Tatopoulos

Costumes :

Sanja Milkovic Hays

Photographie :

Paul Cameron

Effets spéciaux :

Laird McMurray, Clay Pinney pour Double Negative et The Third Floor

Montage :

Christian Wagner

Musique :

Harry Gregson-Williams

Budget :

200 000 000 USD

Pays d'origine :

États-Unis

Genre :

science-fiction

Dates de sortie : 

États-Unis : 3 août 2012 

France : 15 août 2012

 

Distribution

 

Colin Farrell (V.F. : Boris Rehlinger) :

Douglas Quaid / Hauser

Kate Beckinsale (V.F. : Laura Blanc) :

Lori

Jessica Biel (V.F. : Vanina Pradier) :

Melina

Bryan Cranston (V.F. : Serge Biavan) :

Vilos Cohaagen

John Cho (V.F. : Jérémy Prévost) :

McClane

Bill Nighy (V.F. : Georges Claisse )  :

Matthias Lair

Bokeem Woodbine (V.F. : Frantz Confiac) :

Harry

Will Yun Lee :

Marek

Currie Graham :

Bergen

Steve Byers :

Henry Reed

 

Autour du film

 

Total Recall Mémoires Programmées est une adaptation de la nouvelle "We Can Remember It for You Wholesale" ("Souvenirs à vendre" en VF) de Philip K. Dick, publiée pour la première fois en 1966. Elle avait déjà fait l'objet d'une adaptation en 1990 par Paul Verhoeven, intitulée Total Recall. Dans la version de 2012, Colin Farrell reprend le rôle initialement tenu par Arnold Schwarzenegger, et Kate Beckinsale, celui de Sharon Stone.

 

Contrairement au film original réalisé par Paul Verhoeven, il n'est nullement question de la planète Mars dans ce remake. Le personnage interprété par Colin Farrell ne voit ainsi jamais la planète rouge, contrairement à Arnold Schwarzenegger en son temps, dont la mission principale était de sauver la Terre. Notons que dans l’œuvre originelle de Philip K. Dick, le héros ne pose jamais le pied sur Mars.

 

Nouvelle incarnation de Quaid, Colin Farrell s'est pleinement investi dans le rôle. L'acteur fut principalement attiré par l'aspect psychologique de l'histoire : "J’ai cherché à conserver un équilibre dans cette lutte permanente entre les émotions et l’intellect. Cela touche à la définition de l’individu et de l’identité, du moi et du surmoi". Pour son rôle, il est même allé jusqu'à passer une nuit dans le décor de l'appartement de son personnage, en plein milieu des studios !

 

Pour aider à bâtir le gigantesque univers nécessaire à l'histoire, Len Wiseman s'est adjoint les services du chef décorateur et réalisateur Patrick Tatopoulos. Rien de bien étonnant à ce choix, les deux hommes étant amis dans la vie, et ayant déjà travaillé ensemble sur la saga Underworld. Le chef décorateur a d'ailleurs réalisé Underworld 3 : le soulèvement des Lycans en 2009.

 

Le réalisateur Len Wiseman a engagé sa femme Kate Beckinsale pour jouer l'un des rôles principaux du film. Ils s'étaient rencontrés sur le tournage du film fantastique Underworld, dont la comédienne était la star. Mais Kate Beckinsale n'est pas la seule vampire à retrouver Len Wiseman pour Total Recall Mémoires Programmées. C'est aussi le cas de Bill Nighy, chef des vampires dans la saga Underworld.

 

Colin Farrell retrouve l'univers de Philip K. Dick ! En effet, l'acteur avait déjà joué dans l'adaptation d'un roman du célèbre auteur de science-fiction. C'était en 2002 pour le Minority Report de Steven Spielberg, aux côtés de Tom Cruise. D'ailleurs, ce dernier film fut à l'époque envisagé comme une suite directe au film Total Recall de Paul Verhoeven, avant qu'il en soit finalement décidé autrement pendant la production.

 

La première scène de combat du film, durant laquelle le personnage de Quaid (Colin Farrell) découvre qu'il n'est pas celui qu'il croit être, fut un véritable casse-tête pour l'équipe, le réalisateur Len Wiseman souhaitant la tourner en plan-séquence fluide et dynamique. Pour ce faire, trois caméras à grande vitesse fixées sur des rampes, et appelées Dogicam, furent utilisées. Les caméras se déplaçaient ainsi à près de 6 mètres/seconde et étaient commandées via un ordinateur. Au final, plus d'un mois de travail de coordination fut nécessaire aux 9 cascadeurs, ainsi qu'à l'acteur Colin Farrell, pour mettre au point la scène.

 

Pour concevoir "The Fall", l'ascenseur géant qui traverse la Terre, et qui constitue un élément primordial dans l'intrigue de Total Recall, le chef décorateur Patrick Tatopoulos s'est inspiré d'un avion de ligne de type Boeing 747 pour, selon lui, créer quelque chose de familier pour les spectateurs.

 

Dans sa volonté d'obtenir l'esthétique la plus réaliste possible pour son film, Len Wiseman a fait le choix de placer le plus possible d'éléments physiques sur le plateau. Bien qu'il y ait également beaucoup d'effets spéciaux et de scènes tournées sur fond vert, il a tenu à ce que des versions "en dur" des véhicules futuristes soient construites, afin de tourner dans des lieux réels, tels que les rues de Toronto, au Canada.

 

Pour créer les gigantesques cités du film, les techniciens des effets spéciaux ont dû concevoir un à un près de 20 blocs d'immeubles visibles au premier plan, et 40 blocs visibles à mi-distance. Pour des raisons compréhensibles de gain de temps et d'énergie, ils ont ensuite utilisé un programme qui reproduisait les blocs aléatoirement afin de donner l'illusion d'une ville vaste et complexe.

 

Si l'ambiance des deux cités du film, la Fédération et la Colonie, passe beaucoup par la lumière, une grande partie de leur identité visuelle se transmet évidemment à travers les décors. Pour concevoir la Fédération, les artistes ont opté pour un style très néoclassique, proche de l'actuelle ville de Londres, puis y ont ajouté des éléments futuristes, tels que des hologrammes et des structures en verre. La Colonie, quant à elle, a eu droit à un traitement plus proche du Los Angeles sombre de Blade Runner, incluant de la pollution, de la pluie, et majoritairement éclairé au néon.

 

L'acteur Ethan Hawke fut engagé pour livrer un monologue assez conséquent dans Total Recall Mémoires Programmées. Un texte qui constituait d'après lui plus de 5 pages du scénario final ! Ce long discours s'est finalement retrouvé coupé du montage final, et la scène de l'acteur a été utilisée pour la campagne marketing en tant que vidéo virale..

 

La Terre, à l'époque de Total Recall, est gouvernée par deux états-monstres très différents : la Fédération Unie de Grande-Bretagne et la Colonie. Afin de marquer l'opposition entre ces deux contrées, et pour accentuer leurs différences, le directeur de la photographie Paul Cameron a fait un véritable travail sur la lumière. Ainsi, lorsque l'action se déroule dans la Fédération, il a opté pour une lumière plutôt froide et douce, malgré la présence du soleil ; pour la Colonie, il a choisi une lumière moins rassurante, dans les tons sépia et verts. A cela, Len Wiseman a ajouté sa propre touche, en formulant notamment le souhait qu'il pleuve continuellement sur la Colonie.

 

Total Recall Mémoires Programmées possède près de 1 700 plans comportant des effets visuels. Ils ont tous été réalisés par un seul studio, Double Negative, qui a notamment travaillé sur John Carter, Captain America : First Avenger ou encore Harry Potter et les reliques de la mort.

 

Le tournage s'est déroulé à Toronto (Canada) du 30 mai au mois de septembre 2011, notamment dans les studios Pinewood de la ville, mais aussi du côté de l'Université et du Palais des Congrès.

Commenter cet article

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Archives

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog