Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Wolverine, le combat de l'immortel est un film de super-héros américano-britannique réalisé par James Mangold sorti le 24 juillet 2013.

Wolverine 01

 

 

Synopsis

 

Sept ans ont passé depuis X-Men : L'Affrontement final et la mort de nombreux mutants. Logan, l’éternel guerrier marginal, vit reclus dans les montagnes et fait difficilement le deuil de Jean Grey. Mais il est sorti de sa retraite et se rend au Japon où Yashida un ancien officier Japonais, à qui il a sauvé la vie en 1945 lors du bombardement de Nagasaki, lui propose un marché : en échange de sa capacité à guérir, il le rend mortel. Logan ne se rend pas compte qu'il se trouve dans un piège mais il va l'apprendre à ses dépens.

 

Wolverine 06

 

Wolverine 10

 

Wolverine 11

 

Wolverine 05

 

Wolverine 07

 

Wolverine 08

 

Wolverine 04

 

Wolverine 09


Mon avis

 

Après la grosse déception de X-Men Origins : Wolverine et les critiques pas forcément dithyrambiques à propos de Wolverine : Le Combat de l'Immortel, j'avoue que je suis allé voir le film sans aucun à priori. Et franchement, j'ai été tout simplement bluffé par la "simplicité" relative du film car c'est une belle réalisation de James Mangold et un Hugh Jackman toujours parfait dans le rôle du super-héro aux griffes d'adamantium.
Envoyer Logan au Japon est une très bonne idée car on est loin des autres X-Men et cela permet de donner une meilleure dimension au personnage de Wolverine. Nous avons un film réellement centré sur celui-ci. Malgré quelques petites erreurs scénaristiques, des faux raccords ou quelques longueurs, le film offre de l'action et quelques pointes d'humour.
Les effets spéciaux sont superbes et la bande son également. J'aurais toutefois préféré un thème musical plus "X-men". Les acteurs, bien que pour la plupart méconnus, sont impeccables. L'histoire est très bien ficelée mais aurait mérité un final plus haletant.
Dans la première partie du film, Logan se terre dans les bois et ne veut plus être Wolverine. La mort de Jean Grey le hante malgré ces 7 années après X-men l'Affrontement final. On sent cette rage en lui qui le tiraille et qu'il retient volontairement car il aimerait être normal. Et c'est là le pitch réel du film : accepter ou non ses pouvoirs. Car avec une deuxième partie où Logan perd ses pouvoirs et commence à devenir mortel, cela le perturbe beaucoup mais au fond de lui c'est un mal pour un bien. Toutefois dans la dernière partie du film, pour protéger celle qu'il aime, il va tout faire (au péril de sa vie) pour retrouver ses capacités. Après avoir recouvré ses facultés, lors du combat avec Shingen, Logan sort une réplique qui marque et qui donne une force incroyable, que l'on pourrait comparer à "I'll be back" (je reviendrai) dans la saga Terminator ou au "Je suis ton père" dans Star Wars Episode 5, il dit "Je suis Wolverine". Et ça, c'est tout bonnement un retournement de situation et un changement dans la mentalité de Logan… Il est Wolverine et il l'assume !!!
La bataille finale, comme je l'ai dis plus haut, manque de développement car le combat est très vite mené à son terme malgré une surprise dans le Samourai d'Adamantium. Wolwerine y laisse ses griffes. Ce détail également aurait dû être développé car on se demande ce qu'il va en advenir.
Surtout restez pendant le générique de fin, car une scène bonus ouvre le prochain X-Men de Bryan Singer (X-Men Days of Future Past) où l'on peut voir deux personnages principaux de la saga.
Pour conclure, Wolverine Le Combat de l'Immortel est un film qui n'atteint pas l'excellence mais reste néanmoins très réussit.

 

Scénario / Histoire :

4/5

Image / Effets spéciaux :

4/5

Bande sonore :

4/5

Acteurs / Personnages :

4/5

NOTE GLOBALE :

16/20

 

Fiche technique

 

Titre original :

The Wolverine

Titre français :

Wolverine, le combat de l'immortel

Réalisation :

James Mangold

Scénario :

Christopher McQuarrie et Mark Bomback, d'après le comics de Frank Miller et Chris Claremont

Producteurs :

Hugh Jackman, Lauren Shuler Donner, Hutch Parker et John Palermo

Production :

20th Century Fox, Marvel Entertainment, Seed Productions et The Donners' Company

Direction artistique :

Ian Gracie et Michael Turner

Décors :

François Audouy

Costumes :

Isis Mussenden

Photographie :

Amir Mokr

Montage :

Michael McCusker

Musique :

Marco Beltrami

Budget :

80 000 000 de dollars

Pays d'origine :

États-Unis

Genre :

super-héros

Durée :

126 minutes

Dates de sortie : 

France : 24 juillet 2013 

États-Unis : 26 juillet 2013

 

Distribution

 

Hugh Jackman (V. F. : Joël Zaffarano) :

Logan / Wolverine

Hal Yamanouchi (V. F. : Bernard Tiphaine) :

Yashida / Samouraï d'Adamantium

Tao Okamoto (V. F. : Ryoko Magiwara) :

Mariko Yashida

Rila Fukushima (V. F. : Céline Mauge) :

Yukio

Svetlana Khodtchenkova (V. F. : Marjorie Frantz) :

Madame Hydra / La Vipère

Will Yun Lee (V. F. : Bernard Gabay) :

Kenichiro Harada / Samouraï d'Argent

Hiroyuki Sanada (V. F. : Bruno Dubernat) :

Shingen Yashida

Brian Tee (V. F. : Jean-Pierre Michael) :

Noburo Mouri, un ministre

Ken Yamamura (V. F. : Sonny Thongsmouth) :

Yashida jeune

Famke Janssen (V. F. : Juliette Degenne) :

Dr Jean Grey

Patrick Stewart (V. F. : Pierre Dourlens) :

Pr Charles Francis Xavier / Professeur X (caméo)

Ian McKellen (V. F. : Philippe Catoire) :

Eric Lehnsherr / Magneto (caméo)

 

Autour du film

 

Wolverine n'en finit plus d'apparaitre sur grand écran, puisque après Wolverine : le combat de l'immortel, nous retrouverons Logan dans X-men : Days of Future Past en 2014, dirigé par Bryan Singer, réalisateur de X-men (2000) et X-men 2 (2003).

 

Estimé à 100 millions de dollars, le budget de Wolverine : le combat de l'immortel n'est donc pas énorme en comparaison à celui de X-Men: Le Commencement (160 millions) ou d'Avengers (220 millions).

 

Dans Wolverine : le combat de l'immortel, Hugh Jackman campe le personnage de Logan pour la sixième fois à l'écran, un record puisqu'il est le seul acteur au monde à avoir incarné aussi souvent un même personnage de comic-book au cinéma. Il va également reprendre son rôle pour la septième fois dans X-Men : Days of Future Past (2014).

 

Le chef-décorateur de Wolverine : le combat de l'immortel, François Audouy, est d'origine toulousaine. Il est souvent attaché aux films de super-héros puisque son premier job a été sur Batman Forever (1995). Il a aussi travaillé aux côtés de Sam Raimi sur Spider-Man 2 (2004).

 

Hugh Jackman a contacté Dwayne Johnson afin de lui demander des conseils pour se préparer physiquement au rôle de Wolverine. Selon Jackman, "Le but n'était pas d'avoir l'air d'être juste quelqu'un qui faisait de la gonflette, il fallait que la rage intérieure puisse se voir sur mon corps, il fallait voir les veines, je voulais sembler animal". L'acteur a donc suivi le programme de son ami : manger 6.000 calories par jour en plus de l'exercice approprié.

 

Alors que Wolverine : le combat de l'immortel se passe quasi-intégralement au Japon, la majorité du tournage s'est déroulée à Sydney. Ce qui a posé quelques problèmes à la production au niveau des figurants japonais, la célèbre ville australienne comportant une large population asiatique mais très peu de Japonais.

 

Le gouvernement australien a octroyé une subvention d'environ 13 millions de dollars au film, pour qu'il soit tourné dans ce pays. D'après Julia Gillard (Première ministre australienne), ce serait Hugh Jackman qui l'aurait convaincue de débloquer ces fonds, favorisant ainsi la création d'emplois au sein d'un secteur largement touché par la crise depuis quelques années.

 

Premier film des X-Men à sortir en 3D et IMax, Wolverine : le combat de l'immortel est également le premier film centré sur l'homme aux griffes d'acier où il ne partage pas le titre avec les autres X-Men.

 

Commenter cet article

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog