Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #SOUVENEZ-VOUS

Synopsis

Les aventures déjantées et décalées d'une panthère rose, qui accomplit plusieurs gags et bévues au cours de petits courts métrages animés.
La panthère rose fait souvent tourner en bourrique un petit bonhomme avec une énorme tête et un gros nez, dans de nombreux cartoons aux couleurs et graphismes "très sixities".



La panthère rose au régime envoyé par supervielle

 

Commentaires

 

Ce dessin animé, à l'instar des productions de la Hanna Barbera, des Tex Avery et autres, fait partie de ces cartoons qui ont marqué notre enfance.
A l'origine, Friz Freleng, le créateur, avait inventé ce personnage pour qu'il serve de séquence introductive au film américain "La Panthère rose" de Blake Edwards (le fameux film avec l'Inspecteur Clouseau). Le succès fut tel que l'animal eut sa série produite un peu plus tard, avec le célèbre thème musical que tout le monde connait.

Il faut noter l'existence de plusieurs cartoons basés sur les aventures de la Panthère Rose. Mais on ne les distingue pas réelement par des innovations particulières sauf peut être sur son entourage. Outre la première déclinaison chroniquée ici, on peut ajouter une série de 32 épisodes (The Pink Panther Show, en 1969 où la Panthère est souvent poursuivie par un inspecteur); une série de 46 cartoons (The all new Pink Panther Show en 1978); et à noter aussi une série chez Hanna Barbera (Pink Panther and sons en 1984) qui est bien du même auteur mais qui ne reprend pas le style connu des cartoons précédents.
La série "Pink Panther show" semble avoir été rattachée à la toute première (qui comptait apparament 93 épisodes à l'origine), et ces épisodes avaient également été diffusés, ce qui porte au final bien le nombre d'épisodes à 124 (comme on le lit dans le listing).
Les "shorts" de la Panthère rose ont été produits pendant des années, jusqu'en 1980.


Série

 

Nom original :                          The Pink Panther

Origine :                                 Etats Unis

Maison de production :             DePatie-Freleng Enterprises

Année de production :               1964

Nombre d'épisodes :                 124

Auteur :                                  Friz Freleng

Création des personnages :        Friz Freleng, Blake Edwards

Réalisation :                            Bob Richardson, Art Leonardi, Friz Freleng,

Gerry Chiniquy, Hawley Pratt, Sid Marcus,

Art Davis, Brad Case

Production :                            Friz Freleng, David H. DePatie

Scénarii :                                John Dunn, Bob Ogle, Michael O'Connor,

Bob Kurtz

Animation :                             Don Williams, LaVerne Harding, Norm McCabe

Décors :                                  Tom O'Loughlin

Layout :                                  Dick Ung

Musiques :                                Henry Mancini, William Lava

 

1ère diffusion hertzienne 1974 (ORTF - Hors émission)

Rediffusions Eparpillées entre 1978 et 1988 dans Récré A2 (Antenne 2) ; FR3 en 1986 ; La Cinquième en 1996, fin 2007 (France 3)...

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #LES INCONNUS

Durée 1'58

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #REFLECHISSONS...

Pour moi, l’accouchement vient avant la grossesse, l’enfance avant la naissance, l’adolescence avant l’enfance, la mort avant la vie…



Que suis-je ?


Un dictionnaire


Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

À l'aube du 6e jour (The 6th Day) est un film américano-canadien réalisé par Roger Spottiswoode, sorti en 2000.

 

 

Synopsis

 

A l'heure où la génétique a fait d'énormes progrès, éradiquant les maladies et mettant fin aux famines, le pilote d'hélicoptère Adam Gibson est quelque peu perplexe quant à l'évolution du monde. Il l'est encore plus quand il découvre chez lui son clone en train de fêter son anniversaire avec sa famille. Adam est aussitôt pris en chasse par des tueurs a la solde de Michael Drucker, l'un des industriels de la biologie les plus riches de la planète. Pour protéger son empire, celui-ci doit éliminer Adam avant qu'il ne puisse révéler sa machination.



Mon avis

 

Un thème souvent évoqué dans les films : le clonage. Nous avons affaire ici avec une histoire de clonage peu banale où le clone prend la place de l'être humain (ou inversement, à vous de voir !). L'histoire mélange de l'action et de la psychologie, Arnold Schwarzenegger est parfait dans ce rôle qui ne fait pas appel qu'à ses muscles. Une bonne réalisation méconnue qui parle à être vu car ce film nous montre les probables dangers du clonage humain !

 

Fiche technique

 

Titre :

À l'aube du 6e jour

Titre original :

The 6th Day

Réalisation :

Roger Spottiswoode

Scénario :

Cormac Wibberley et Marianne Wibberley

Producteurs :

Jon Davison, Mike Medavoy, Arnold Schwarzenegger, David Coatsworth et Daniel Petrie Jr.

Production :

Phoenix Pictures

Musique :

Trevor Rabin

Photographie :

Pierre Mignot

Montage :

Michel Arcand, Mark Conte et Dominique Fortin

Décors :

James D. Bissell et John Willett

Costumes :

Trish Keating

Pays d'origine :

États-Unis, Canada

Genre :

Action, science-fiction

Durée :

123 minutes

Budget :

82 millions de dollars

Dates de sortie :

17 novembre 2000 (États-Unis)

20 décembre 2000 (France)

 

Distribution

 

Arnold Schwarzenegger :

Adam Gibson

Michael Rapaport :

Hank Morgan

Tony Goldwyn :

Michael Drucker

Michael Rooker :

Robert Marshall

Sarah Wynter :

Talia Elsworth

Wendy Crewson :

Natalie Gibson

Rodney Rowland :

P. Wiley

Terry Crews :

Vincent

Ken Pogue :

l'orateur

Colin Cunningham :

Tripp

Robert Duvall :

le docteur Griffin Weir

Wanda Cannon :

Katherine Weir

Taylor Anne Reid :

Clara Gibson

Jennifer Gareis :

la petite amie virtuelle

Don McManus :

 le vendeur de RePet

Don S. Davis :

Cardinal de la Jolla

 

Autour du film

 

Le titre a été changé, de The Sixth Day en The 6th Day, pour éviter toute confusion avec le Sixième Sens (The Sixth Sense) (1999).

 

Pour créer la créature virtuelle qui apparaît dans A l'aube du 6ème jour, l'équipe du film a eu recours au «motion control». L'opération s'effectue en trois temps. Le décor est tout d'abord filmé seul par une caméra aux mouvements programmés. Les mêmes mouvements d'appareil sont ensuite répétés en présence de la comédienne Jennifer Gareis. Les plans obtenus sont retravaillés numériquement (composités) pour obtenir cette impression de transparence.

 

Récompenses

 

Nomination au prix du meilleur film de science-fiction, meilleur acteur (Arnold Schwarzenegger), meilleurs effets spéciaux (Michael Lantieri, David Drzewiecki) et meilleurs maquillages (Alec Gillis, Tom Woodruff Jr., Jeff Dawn, Charles Porlier), lors de l'Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur 2001.

 

Nomination au prix du pire acteur pour Arnold Schwarzenegger en tant que véritable Adam Gibson, pire second rôle pour Arnold Schwarzenegger en tant que clone d'Adam Gibson et pire couple pour Arnold Schwarzenegger en tant qu'Adam Gibson et son clone, lors des Razzie Awards 2000.

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Bienvenue Chez Les Ch'tis: Le Betisier ! envoyé par lejeunerital

Voir les commentaires

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Archives

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog