Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Sebiwan dans les étoiles

Sebiwan dans les étoiles

Fan de cinéma, vous trouverez ici des news, des bandes annonces, des fiches de films mais également l'actu des séries TV.

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #SOUVENEZ-VOUS

Synopsis


Au début du 21ème siècle, un savant construit un robot à la mémoire de son fils Thomas, décédé dans un accident de voiture. Mais le professeur Baltus ne se contente pas de créer un simple robot : il le dote de pouvoirs extraordinaires. Astro possède des sens très developpés, une force colossale et peut même voler. Il ressent même les émotions et distingue le bien du mal. Mais abandonné par le professeur Baltus, qui réalise qu'Astro ne sera jamais un humain pouvant remplacer son fils défunt, il se retrouve dans un cirque avant d'être sauvé par le professeur Caudrine, un ami de Baltus. Astro va alors à l'école, supporté par le professeur Caudrine et par monsieur Morse l'instituteur, et désormais, le jeune robot va servir le bien, combattant la discrimination envers les autres robots et se battra pour protéger les humains contre les dangers qui les menacent. Les aventures d'Astro commencent...

 


Générique "ASTRO" envoyé par GREG1205

 
Commentaires


Astro est né sous la plume du grand maître Osamu Tezuka en 1951. Tezuka avait situé les débuts de son histoire en 2003 (Astro naissant le 7 avril très précisement) espérant que le monde aurait suffisament évolué pour voir des aéroglisseurs à la place des voitures, et autres inventions qui relèvent encore aujourd'hui de la fiction. Né tout d'abord sous le titre Chôteiyaku Atomu (Atomu l'ambassadeur), avec toutes les prémices que l'on connaît, Tezuka remaniera (et noircira) les débuts du petit robot la même année. Les aventures de Tetsuwan Atomu (Atomu aux bras de fer) s'étaleront sur 17 ans, jusqu'en 1968 !


En 1963, "Atomu" débarque sur le petit écran : 193 épisodes en noir et blanc, et un triomphe auprès de l'audimat japonais. La série s'achèvera en 1966, l'année de l'arrivée de la télé couleur au Japon. Et c'est en 1980 que le petit robot est adapté une 2nde fois à l'écran, respectant l'histoire originale. C'est cette série que l'on a connue. A noter à ce propos qu'en France, les deux 1ers épisodes de cette série ont été fusionnés, afin d'effacer certaines situations pénibles comme la mort de Thomas ou la naissance et le destin tragique d'Atlas, le "frère" maudit d'Astro... Chaque épisode était suivi d'un petit jeu, un quizz, dans lesquel Astro faisait un résumé de l'épisode du jour et comettait volontairement une erreur... erreur que le jeune spectateur devait retrouver. Enfin, sachez que notre générique français reprend les paroles et la musique du générique québécois mais avec une interprétation diffèrente. Là-bas, ce sont les petits chanteurs d'Asnières (Belle et Sebastien) qui le chantent et chez nous c'est Franck Olivier (Albator 84).

Enfin en 2003, 40 ans après les débuts d'Astro à la télé, une 3ème série voit le jour Astro Boy, série regroupant le meilleur de celle de 1980 et de l'impressionnante réalisation de "Metropolis" (autre oeuvre de l'univers de Tezuka).

Voix françaises


Flora Balzano :               Astro

Yves Massicotte :           Professeur Caudrine

Eve Gagnier :                  Uranie

Alain Clavier :                 Professeur Baltus

Madeleine Arseneault :    Vivanne

Daniel Lesourd :              Narrateur

Vincent Davy :                Voix-off du générique


Série

 
Nom original :                           Shin Tetsuwan Atomu

Le nouvel Atom aux bras d'acier

Origine :                                  Japon

Maison de production :              Tezuka Productions

Année de production :               1980

Nombre d'épisodes :                 52 (51 en France)

Auteur :                                   Osamu Tezuka

Réalisation :                             Noboru Ishiguro

PrScenarii :                              Haruya Yamazaki, Osamu Tezuka,

Ryôsuke Takahashi

Chara-design :                          Osamu Tezuka, Yûsaku Sakamoto

Décors :                                   Setsuko Ishizu

Musiques :                                Shigeaki Saegusa

Gén. VF interpreté par :            Franck Olivier

 
1ère diffusion hertzienne 4 janvier 1986 (TF1)

Rediffusions TF1 (Club Dorothée)

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #STAR WARS
Titre: La Guerre des Chasseurs de Primes 2 - Le Vaisseau Esclave

Auteur: K.W. Jeter

Parution: 25/10/2000

Nombre: 320

An 4 - Star Wars OU LE CHASSEUR DE PRIMES SE RETROUVE GIBIER... La Guilde des Chasseurs de Primes, naguère puissante, s'est décomposée en factions ennemies. Et voici que la promesse d'une énorme prime sur un renégat impérial donne le signal d'une explosion de cupidité meurtrière. Pour nourrir les rumeurs qui courent sur sa mort, Boba Fett abandonne son vaisseau, l'Esclave n° 1, et se met en quête de la prime. Mais tous ses mouvements le rapprochent d'un piège qui fera de lui le pion de Xizor dans la lutte de l'Empire contre les rebelles. Sans compter cette constellation d'ennemis qui tiennent à le voir mort pour de bon.

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #CINEMA-DVD

Dodgeball ! Même pas mal ! (Dodgeball : A True Underdog Story) est un film américain réalisé par Rawshall Marshall Thurber, sorti en France le 22 septembre 2004.

 




Bande Annonce Dodgeball - Même pas mal ! envoyé par Sebiwan67

Synopsis

 
Peter LaFleur est le propriétaire d'un club de gym appelé Average Joe's (Monsieur tout le monde). Mais l'endroit attire les convoitises de White Goodman, propriétaire de l'important Globo Gym. Une experte, Kate Veach, travaillant pour une banque, annonce à Peter que Average Joe's (Monsieur tout le monde) va faire faillite s'il ne paye pas 50 000 $. Desespéré, Peter, ne possédant pas une telle somme, cherche, avec l'aide de ses plus fidèles clients et amis, une solution pour payer la dette. C'est alors qu'il décide de participer à un tournoi de Dodgeball (ballon prisonnier) à Las Vegas dont le 1er prix est 50 000 $.










Mon avis

 
Un excellent film comique, on rigole, Ben Stiller encore phénoménale et encore dans le culte du corps, c'est léger et tout les ingrédients y sont pour passer un excellent moment.

 
Fiche technique

 
Titre original :
     Dodgeball : A True Underdog Story

Réalisation :          Rawshall Marshall Thurber

Scénario :             Rawshall Marshall Thurber

Producteurs :         Stuart Cornfeld, Ben Stiller

Production :          Mediastream IV, Red Hour Films, et 20th Century Fox

Musique :              Theodore Shapiro

Montage :              Alan Baumgarten

Photographie :        Jerzy Zielinski

Pays d'origine :      États-Unis

Genre :                  Comédie

Durée :                 92 min

Dates de sorties :  Etats-Unis le 18 juin 2004

France le 22 septembre 2004


Distribution

 
Ben Stiller (VF : Patrick Mancini) :
             White Goodman

Vince Vaughn (VF : Bruno Dubernat) :           Peter La Fleur

Christine Taylor (VF : Estelle Simon) :          Kate Veatch

Justin Long (VF : Taric Mehani) :                 Justin

Gary Cole (VF : Jean-Luc Kayser) :               Cotton McKnight

Jason Bateman (VF : Cyrille Artaux) :          Pepper Brooks

Rip Torn (VF : Pierre Hatet) :                      Patches O'Houlihan

Hank Azaria (VF : Jérôme Keen) :                Patches O'Houlihan jeune

Stephen Root :                                             Gordon

Joel David Moore :                                     Owen

Chris Williams :                                           Dwight

Alan Tudyk :                                               Steve le pirate

Missi Pyle :                                                Fran

Jamal E. Duff :                                           Me'Shell Jones

Al Kaplon :                                                  l'arbitre

William Shatner :                                        Le grand chancelier du Dodgeball

David Hasselhoff :                                       l'entraîneur allemand

Julie Gonzalo :                                            Amber

Chuck Norris :                                            lui-même

Lance Armstrong :                                       lui-même

 
Autour du film

 
Avec Même pas mal (Dodgeball), le septième art surfe sur une nouvelle mode qui fait beaucoup d'adeptes outre-atlantique : le Dodgeball. Dans ce jeu, équivalent de "la balle aux prisonniers", deux équipes tentent de toucher le maximum d'adversaires avec une balle, chaque personne touchée étant faite prisonnière. Le Dodgeball est né dans les cours de récréation. Mais depuis peu, ce jeu enfantin connaît un essor étonnant chez les adultes, surtout aux Etats-Unis, où cette discipline très particulière est en train de devenir un véritable phénomène culturel. De nombreux clubs ont ainsi surgi dans les plus grandes villes du pays et des compétitions voient le jour. En remerciement pour avoir aidé à populariser le Dodgeball, l'acteur Gary Cole fut invité à une compétition à Chicago.

 
Le tournage de Même pas mal (Dodgeball) a été particulièrement mouvementé, notamment en raison de la maladresse de Ben Stiller, qui cassa successivement trois caméras pour les besoins d'une seule scène, et qui frappa même en plein visage sa partenaire - et épouse dans la vie - Christine Taylor. De manière générale, le tournage se termina par de nombreuses blessures légères comme un genou écorché, une épaule luxée ou un poignet foulé.

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #V. LES VISITEURS


Episode 2 : Triax

 
Réunie avec ses troupes, Diana jure de prendre la Terre par le force et de mener les Visiteurs à la victoire finale. Les Visiteurs envahissent la ville de Los Angeles, et Nathan Bates propose un marché à Diana - si elle accepte d'épargner L.A., il ne lâchera plus la Poussière Rouge dans l'atmosphère.

 








 


 


 


 

 

 

 






Réalisé par :          Paul Kransy

Ecrit par :             Paul Monash

 
Acteurs secondaires : Michael Durrell (Robert Maxwell), Jenny Beck (Elizabeth Maxwell), Burt Marshall (Steve Roller), Haunani Minn (Journaliste), Frank Ashmore (Martin)

Voir les commentaires

Publié le par Sebiwan67
Publié dans : #MA FAMILLE D'ABORD

 


Episode 16 saison 3 – L'Homme de l'année

 
Michael, nominé pour le prix du meilleur entrepreneur de l'anneé, est persuadé qu'il sortira vainqueur de la compétition...

 
Réalisé par : Andy Cadiff

Ecrit par : Damon Wayans, Don Reo

 
Episode 17 saison 3 – Quand le chat n'est pas là... - 1ère partie

 
Michael est agréablement surpris par Vanessa, la nouvelle petite amie de Junior, tandis que Janet se montre plus circonspecte...

 
Réalisé par : Damien Wayans

Ecrit par : Rodney Barnes

 
Episode 18 saison 3 – Quand le chat n'est pas là... – 2ème partie

 
Michael surprend son fils Junior et sa copine Vanessa en train de batifoler dans son lit. Furieux, il décide que Junior doit quitter la maison familiale. Jay n'est pas d'accord mais estime que son fils mérite une bonne leçon...

 
Réalisé par : Andy Cadiff

Ecrit par : Don Reo, Damon Wayans

 
Episode 19 saison 3 – Levez la main droite et... fuyez !

 
Michael et Janet reçoivent une convocation pour être membres du jury pendant un procès. Alors que Janet assume son rôle très sérieusement, Michael est obsédé par la rétrospective télévisée consacrée à la trilogie du «Parrain»...

 
Réalisé par : Andy Cadiff

Ecrit par : Dean Lorey

 
Episode 20 saison 3 – Tribunal de famille

 
Un conseil familial est convoqué pour juger des cas de Junior et Claire, qui se disputent à propos des 500 dollars qu'ils ont trouvés dans un porte-monnaie.

 
Réalisé par : Andy Cadiff

Ecrit par : Kevin Rooney, William Jay Bennett, Aeysha Carr

Voir les commentaires

La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

Articles récents

PaperBlog

Hébergé par Overblog